Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

Electricité : L’Etat annonce un décaissement en faveur d’Eneo pour réduire une partie de sa dette

Selon des sources concordantes, l’Etat envisage procéder dans les tous prochains jours à une opération d’apurement d’une partie de sa dette vis-vis de l’entreprise de distribution de l’électricité au Cameroun, Eneo.

Publiée mercredi 27 octobre 2021 à 14:32:45Modifiée vendredi 29 octobre 2021 à 11:21:54Temps de lecture 3 minPar Amina MALLOUM

Selon des informations obtenues par EcoMatin, le gouvernement Camerounais devrait procéder dans les tous prochains jours, au règlement d’une partie de son ardoise vis-à-vis du concessionnaire du service public de distribution de l’énergie électrique au Cameroun Energy of Cameroon (Eneo). «Concernant les arriérés des établissements publics de l’Etat vis-à-vis d’Eneo, un décaissement imminent est prévu par l’Etat», indique des  officiels  du ministère de l’Economie, de la  planning  et de l’Aménagement (Minepat). Cette opération est menée dans le but «de réduire une partie de cette dette », renchérit les officiels dudit ministère. Si pour l’heure, l’on n’a pas levé le voile sur le montant qui sera versé, il n’en demeure pas moins que la dette globale de l’État vis-à-vis d’Eneo s’élève à 163,078 milliards de FCFA au 31 mai 2021. Une enveloppe qui fait de l’Etat le plus gros débiteur de cette entreprise.

Lire aussi : A cause des impayés de l’Etat, Eneo renoue avec les délestages dans le grand Nord

Dans le détail,  le tableau des arriérés des établissements publics vis-à-vis d’Eneo, nous renseigne que la dette des universités, des hôpitaux et administrations assimilées se chiffre à 1,6 milliard de FCFA. Le passif de l’ex-CDE (Camerounaise des eaux) et de l’actuelle Camwater (Cameroon water utilities Corporation) affiche quant à lui un montant de 10,7 milliards de FCFA. Les entreprises Alucam (Aluminium du Cameroun) et Socatral (Société camerounaise de transformation de l’aluminium) enregistrent respectivement des factures non-réglées de l’ordre de 17, 3 milliards de FCFA et 8,7 milliards de FCFA. La Camtel (Cameroon telecommunications), est débitrice d’Eneo à juin 2020 d’un montant de 1,9 milliard de FCFA. L’Assemblée nationale du Cameroun, la Cameroon Radio Television (Crtv), cumulent conjointement des factures de 1,6 milliard de FCFA. Alors que la Société nationale de raffinage (Sonara) et le marketeur des hydrocarbures, Tradex S.A, traînent 8,5 milliards de FCFA et 7,3 milliards de FCFA.

Lire aussi : Secteur de l’électricité : Eneo revendique des impayés de 163 milliards à l’Etat

Cette insolvabilité  de l’Etat impacte inéluctablement les activités de l’entreprise, et par relation de cause à effet, occasionne celle de l’entreprise en vers ses fournisseurs. Un paiement sera donc une bouffée d’oxygène pour Eneo. Cette promesse de décaissement intervient dans un contexte où le Cameroun est engagé dans une démarche d’amélioration du secteur de l’énergie. A l’occasion de la rencontre bilatérale virtuelle qu’a tenue le Cameroun avec les responsables de l’Agence multilatérale de garantie des Investissements (Miga), le 14 octobre 2021,  le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, a rassuré que le gouvernement camerounais entend travailler avec le financement du « Program For Results » de la Banque mondiale, d’un montant de 300 millions de dollars,  soit  169 milliards de FCFA pour améliorer la contribution du secteur de l’Energie au développement du Cameroun.

Lire aussi : Eneo règle sa dette de 2,7 milliards de F à Gaz du Cameroun

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner