Filières

Elevage: le Cameroun ambitionne d’inséminer plus de 270 000 vaches d’ici 2027

Grâce au Projet de développement de l’élevage (Prodel), financé à hauteur de 60 milliards de FCFA par la Banque mondiale.

Le gouvernement camerounais, à travers le ministère de l’Élevage, ambitionne d’inséminer artificiellement plus de 270 000 vaches dans le pays, d’ici à l’année 2027, apprend-on de sources officielles. Cette opération, qui vise à éviter les coûteuses opérations d’importation des animaux à haut potentiel génétique, devrait non seulement permettre d’augmenter rapidement le cheptel bovin du pays, mais aussi d’accroître la production laitière camerounaise. Selon les experts du Prodel, ce type d’opération a été conduit avec succès dans des pays tels que le Mali et la Côte d’Ivoire, où l’insémination artificielle des vaches locales a permis de booster la production dans le secteur de l’élevage.

Au Cameroun, les gouvernants espèrent pouvoir réduire un déficit de production laitière estimé à environ 170 000 tonnes, sur un besoin annuel de 297 000 tonnes. Le Conseil d’administration de la Banque mondiale avait déjà  approuvé, le 27 octobre 2016, un financement de 100 millions de dollars (59,6 milliards FCfa), visant à aider le Cameroun à améliorer la productivité, la compétitivité et la résilience aux changements climatiques du secteur de l’élevage au cours des six prochaines années, apprend-on dans un communiqué officiel. Ces financements étaient accordés dans le cadre du Prodel. Piloté par le ministère de l’élevage, le Prodel ambitionne d’aider les éleveurs à commercialiser leurs produits tout en apportant un appui immédiat et efficace pour certains types de crises ou de situations d’urgence.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!