A la UnePolitiques Publiques

Eneo dit avoir alimenté à 90% les chantiers du CHAN 2020 et de la CAN 2021

Le concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun affirme que tous les sites d’accueil de Douala, Yaoundé et Limbé sont totalement alimentés et prêts pour accueillir ces évènements sportifs.

A trois mois du démarrage du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) et à un an de celui de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football, 9 sites sur 10 sont déjà alimentés en énergie électrique, Energy of Cameroon (Eneo), concessionnaire du service public de l’électricité dans le pays. Le ministère des Sports, maître d’œuvre des chantiers du CHAN et de la CAN, avait commandé à cette entreprise la construction et la sécurisation des ouvrages d’alimentation en électricité des stades dédiés de Yaoundé, Douala, Bafoussam et Garoua, soit au total 22 stades et leurs annexes. Malgré quelques contraintes liées à l’évolution des travaux de voiries et au gros œuvre sur certains sites, les équipes d’Eneo ont déjà réalisé plus de 90% des travaux commandés.

L’ensemble du projet consistait à la réalisation de plus de 47 kilomètres de réseau souterrain, 36 kilomètres de réseau aérien sur poteaux métalliques et béton, 7 postes de livraison, 15 postes de distribution, un poste de répartition pour une puissance installée de 28 MW.

« Ce fut un challenge assez lourd au regard des délais de cinq mois fixés pour la construction de ces infrastructures. Il a fallu mettre en place une structure de pilotage efficace dotée d’ingénieurs expérimentés et dévoués, repartis dans l’ensemble de ces régions afin d’y assurer un suivi optimal des réalisations sur site. Les difficultés furent énormes, mais les enjeux plus importants pour susciter une émulation et un alignement sans faille des parties prenantes impliquées dans les projets », souligne Jean Bernard Sadeu, directeur adjoint de la construction des réseaux chez Eneo.

Néanmoins, renseigne Eneo, des petits travaux restent à faire notamment au stade de Mfandena à Yaoundé. Il s’agit de finaliser l’alimentation secondaire sur le stade annexe n°3 dont les travaux seront achevés à la fin du mois en cours.  Le raccordement de l’alimentation du stade Olembé se trouve aujourd’hui perturbé du fait des retards pris dans les travaux de construction de l’ouvrage principal. Toutefois, l’intégralité des ouvrages d’alimentation attendus est mise à disposition. En l’occurrence, 11 kilomètres de réseaux souterrains, trois postes d’alimentation d’une puissance installée de 5,05 MW. Reste à finaliser la boucle électrique interne du stade au fil de l’évolution de sa construction du site.

Au Stade de Japoma à Douala, la quasi-totalité des ouvrages d’alimentation attendus est livrée, en l’occurrence une ligne électrique de 4,4 kilomètres en souterrain et 4,8 kilomètres en aérien pour fournir 8 MW. La mise en service de la ligne dédiée qui sécurisera l’alimentation du Complexe sportif de Japoma interviendra après les travaux d’aménagement de la pénétrante Est. Dans les villes de Bafoussam et Garoua, les stades sont totalement alimentés et leurs postes de distribution prêts.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!