Chargement des breaking news...
Conjoncture

Education : partenariat Minesec-Afriland First Bank pour securiser les frais d’examen et concours

Tous les frais d’examens et concours officiels organisés par ce département ministériel seront désormais déposés dans un compte ouvert chez Afriland. La banque devient le partenaire privilégié du ministère des Enseignements secondaires (Minesec). Un choix du Minesec pour la sécurisation de ses avoirs.

Publiée lundi 22 juillet 2019 à 20:39:16Modifiée vendredi 19 novembre 2021 à 15:38:32Temps de lecture 3 minPar EcoMatin

La convention de partenariat signée la semaine dernière à Yaoundé entre les deux institutions fait suite à l’autorisation du gouvernement de sélectionner une banque de la place. Grace à ce contrat de partenariat, tous les frais d’examens et concours officiels organisés par ce département ministériel seront désormais déposés dans un compte ouvert chez le numéro 1 de la finance au Cameroun. « Nous sommes désormais prêt pour le succès, une première dans le partenariat secteur public-privé. Lorsque le gouvernement nous a donné l’autorisation de choisir une banque, nous avons jeté notre dévolu sur Afriland First Bank. C’est à elle qu’incombe désormais la responsabilité de garder tous nos fonds issus des frais d’examen et concours officiels que nous organiserons », révèle Nalova Lyonga, Minesec.

Le directeur général d’Afriland First Bank s’est dit prêt à accompagner le Minesec dans sa mutation. « Cette convention qui nous lie, vient magnifier l’africanité, notre détermination à être toujours first. Vous comprenez l’intérêt de ce partenariat public-privé. Aujourd’hui, la banque totalise 1000 milliards total de bilan. Il faut être fier de notre pays, de ses dirigeants qui ont laissé le secteur privé prendre des initiatives », déclare Alphonse Nafack.

En effet, tous les fonds que les autres établissements bancaires qui travaillent avec le Minesec vont recouvrir, ainsi que les transactions Mobile Money, seront transférés vers Afriland First Bank.  Aussi, c’est environ 2600 comptes, représentant les différents établissements, qui seront ouverts. Ce nombre pourra croitre en fonction des besoins. Une plateforme sera alors mise en place où tous les responsables du Minesec, les proviseurs et autres chefs d’établissements, auront accès. Ils auront toutes les informations sur le nombre de candidats ayant déjà payé leurs frais d’examens. Le but est d’éviter les désagréments observés avec certains responsables d’établissements qui détournaient les sommes collectées et privaient certains élèves de participation aux examens.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner