Business

Equipements électriques : Schneider Electric à l’épreuve de la contrefaçon

L'entreprise française vient de mettre en vente une gamme de produits électriques avec hologramme. Objectif, réduire le taux de contrefaçon du matériel électrique. En provenance de Chine et du Nigéria, ces produits contrefaits occupent 90% du marché camerounais.

Le 1er janvier 2018, la ville de Douala se réveillait avec un grave incendie d’une partie de l’usine Fermencam de Bonaberi. Dans la nuit du 23 au 24 février 2019, puis le 15 mars 2019, deux espaces marchands du marché Congo de Douala seront ravagés par d’intenses flammes. Le 11 avril 2019, c’est une partie du marché de Batouri qui s’en allait en fumée. Alors que quasiment au même moment à Douala, les flammes ont été sans pitié pour quatre maisons au quartier Ndogbati, arrondissement de Douala 3. Hormis celui survenu à Fermencam, les autres incendies sont d’origine électrique: court-circuit, branchements hasardeux, surcharges favorisés par un matériel ou des équipements électriques peu fiables. Equipements provenant de l’industrie de contrefaçon. Disjoncteurs, contacteurs, parafoudres, transformateurs et même des interrupteurs sont systématiquement reproduits sans respect des normes. De bonnes sources, ces équipements contrefaits de protection et de production de l’électricité de proviennent de la Chine et du Nigeria. La même source indique par ailleurs que ces équipements électriques occupent 90% des espaces marchands. 10% seulement du marché est approvisionné par un matériel électrique aux normes.

L’entreprise Schneider Electric, partenaire et fournisseur Eneo, spécialisée dans la transformation numérique de la gestion électrique, des systèmes d’automatisme au profit des résidences, des bâtiments, centres de données, infrastructures et industries, contrôle les 3/4 de la fabrication et de la distribution du matériel électrique d’origine au Cameroun. Contre la contrefaçon dominante, l’entreprise française met sur le marché des produits électriques nouvelle génération. Anas Benhaddou, le Directeur marketing zone Afrique explique : « nous voulons désormais proposer à nos partenaires des produits toujours aux standards IEC, mais avec une innovation qui permettra de renforcer la sécurité électrique des biens et des personnes ». Tous les produits Schneider Electric seront ainsi désormais dotés d’un hologramme distinctif de 25 mm x 20, intégré sur un support sécurisé. Anas Benhaddou décrit le nouvel outil: « il est doté d’un QR barrecode avec track et trace URL correspondant à un code alphanumérique de 7 chiffres, d’une sérialialisation protégée sous couvert de la bande holographique transparente IZON, d’un logo de la Région imprimée sous la bande IZON, d’une découpe de sécurité, et d’une bande IZON holographique intégrée ».

Cette solution anti-contrefaçon a été présentée aux distributeurs, installateurs, bureaux d’études, sous-traitants, architectes, revendeurs, électriciens, organismes de certification, par une équipe de Schneider Electric venue spécialement au Cameroun pour la cause. Maguy Pambou Koumba, la responsable commerciale dévoile la stratégie mise en œuvre pour vulgariser et commercialiser le matériel électrique holographé: « nous allons développer et animer un réseau de distributeurs officiels et de revendeurs agréés, reconnaissables par la certification ou d’autres signes de notre partenariat. Nous allons également procéder à la formation d’un réseau d’électriciens, lancer des campagnes d’information et de sensibilisation sur l’usage des normes et les risques de contrefaçon« . A terme, Schneider Electric envisage créer 35 points de vente et former 800 électriciens en 3 ans. Quant aux prix appliqués, Anas Benhaddou reste vague: « l’introduction de nouvelles offres sera adaptée au marché« . En clair, les produits électriques new-look proposés par Schneider Electric coûteront plus cher. La séance de sensibilisation sur la contrefaçon des équipements électriques s’est d’ailleurs déroulée en présence de Magellan Kamseu Kamgaing, le président de la Ligue Camerounaise des Consommateurs (Lcc). Attendu dans les prochaines semaines, un destockage massif du matériel sans hologramme dans les différents points de distribution des produits Schneider Electric du Cameroun.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!