Conjoncture
A la Une

Exportations du Cameroun vers l’UE : un potentiel exploité de 372 milliards de FCFA

C’est le manque à gagner que le pays a enregistré en 2019 dans les exportations de dix matières premières, en dehors du pétrole. Il s’agit des produits pour lesquels le Cameroun s'est déjà avéré compétitif au niveau international.

Dans un domaine on parlerait de « cadeaux fiscaux » c’est-à-dire un « cadeau » que l’État ferait au contribuable en lui prenant moins que ce qu’il pourrait lui prendre. Mais ici, il s’agit du commerce extérieur. Un secteur où le Cameroun affiche un comportement paradoxal. Alors qu’il a fait le choix du libre-échange dans sa coopération avec l’Union Européenne (EU), le Cameroun ne semble pas déterminé à capitaliser toutes les opportunités.

La brochure ‘‘Investissements européens au Cameroun: une contribution importante à l’industrialisation et au développement’’ que vient de publier la Délégation de l’UE au Cameroun, donne un aperçu des activités commerciales européennes au Cameroun, démontrant leur impact positif sur l’économie nationale, que ce soit en termes d’investissements, de création d’emplois, de recettes fiscales, de transfert de connaissances et plus encore. L’on y découvre ainsi que le Cameroun accumule un important «Potentiel d’Exportation Inexploité ».

Lire aussi : APE Cameroun-UE : il y’a du gaz dans l’eau

Selon les spécialistes, l’indicateur de potentiel d’exportation (PEV) ou potentiel inexploité identifie « les produits pour lesquels le pays exportateur s’est déjà avéré compétitif au niveau international et qui ont de bonnes perspectives de succès à l’exportation sur des marchés cibles nouveaux ou existants». Les critères de calcul du PEV sont les performances à l’exportation, la demande du marché cible et les conditions tarifaires ainsi que les liens bilatéraux entre le pays exportateur et le marché cible.

Sur la base des statistiques d’Eurostat (2020) et ITC Market Intelligence Tools (2019), il apparait que le Cameroun affiche 327,509 milliards de FCFA de «Potentiel d’Exportation Inexploité » vis-à-vis de son partenaire européen en 2019.

Lire aussi : APE : le Cameroun va rétablir le démantèlement tarifaire dès le 1er janvier 2021

Balance commerciale

Ce manque à gagner provient de l’exportation de dix produits. Il s’agit des fèves de cacao dont le pays a exporté pour 243 milliards de FCFA vers l’UE avec un PEV de 186,292 milliards de FCFA ; la banane, 136 milliards d’exportation et 50 milliards de potentiel inexploité (PEV) ; le bois, 140 milliards d’exportation et 5 milliards de PEV ; l’aluminium, 71 milliards d’exportation et 10 milliards de PEV ; le beurre de cacao, 35 milliards d’exportation et 23 milliards de PEV ; le café, 24 milliards d’exportation et 10 milliards de PEV ; le bois non transformé, 6 milliards d’exportation et 15 milliards de PEV ; la pâte de cacao, 14 milliards d’exportation et 19,812 milliards de PEV ; feuilles pour placage, 16 milliards d’exportation et 7 milliards de PEV ; le caoutchouc, 22 milliards d’exportation et 1,312 milliards de PEV.

Malgré ce «Potentiel d’Exportation Inexploité », il reste qu’en 2019, le Cameroun a vendu pour 1400 milliards de FCFA de produits (hors pétrole) sur le marché européen. Les exportations camerounaises vers l’UE sont ainsi en hausse de 20% sur les cinq dernières années. A contrario, l’UE a exporté pour 1000 milliards de FCFA vers le Cameroun en 2019, en baisse de 9% au cours des cinq dernières années. La balance commerciale entre les deux partenaires est donc en faveur du Cameroun.

Lire aussi : Commerce extérieur : batailles de chiffres entre le Cameroun et l’UE

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?