Chargement des breaking news...
Politiques Publiques

Fibre optique : Camtel s’associe à Sudachad et Sudatel pour la conquête du marché Ouest et Est africain

Ceci pour la mise en œuvre du projet West to East Africa Network Access, dont l’accord de partenariat a été signé le 31 mars 2022, Dubaï.

Publiée jeudi 21 avril 2022 à 15:48:48Modifiée mercredi 27 avril 2022 à 09:47:09Temps de lecture 4 minPar Amina MALLOUM

Un projet historique.

Un câble terrestre pour booster les connectivités de haut débit en Afrique. C’est ce à quoi tendent les entreprises de télécommunications Camtel, SudaChad (Tchad) et Sudatel (Soudan). Le 31 mars 2022 à Dubaï, ces opérateurs ont acté un partenariat pour la mise sur pied d’un projet baptisé «West to East Africa Network Access (WE-Africa-NA)».A en croire les explications de l’opérateur public télécoms camerounais, il s’agit d’un partenariat stratégique qui vise la commercialisation du West to East Africa- Network». Un câble terrestre continu reliant les régions de l’Ouest et Est de l’Afrique de Port-Soudan sur la Mer- Rouge au Soudan à Kribi sur l’Océan Atlantique au Cameroun par le Tchad au Centre du continent. «Ce partenariat historique entre Camtel, SudChad et Sudatel représente une étape importante dans la collaboration intra-africaine sur le développement économique numérique », se réjouit le directeur général de la Cameroon Telecommunications, Judith Yah Sunday.

Lire aussi : Camtel s’appuie sur Mtn pour étendre son réseau dans les zones non couvertes du pays

Ce nouveau partenariat vient répondre à la demande de connectivité de données à haut débit en Afrique et vise à soutenir la demande croissante de transit à faible latence, sur et à travers le continent. Concrètement, le réseau « We-Africa-Na » va accélérer la pénétration des services hauts débit sur tout le continent, tout en maximisant la monétisation des actifs d’infrastructures de réseau de la région, conformément à l’ambition de Camtel de faire du Cameroun le hub numérique de l’Afrique subsaharienne. Toujours dans le cadre de ce projet, chaque opérateur de transport de communications électroniques dans son pays respectif apporte la connectivité sur son territoire d'exploitation ainsi que l’accès à sa (ses) station(s) d'atterrissement de câbles sous-marins (Soudan et Cameroun) et l'interconnexion terrestre existant entre ses pays partageant une frontière. «Avec We-Africa-Na, Camtel permet aux opérateurs de réseaux d'Afrique de l’Est et du Moyen-Orient de se connecter directement au continent européen et américain à travers ses différentes stations d'atterrissement de câble sur l'océan Atlantique », indique Camtel.

Camtel se positionne

Dans le cadre du projet, l’opérateur public et historique des télécommunications au Cameroun dispose de droits d'accès sur quatre câbles sous-marins essentiels pour la connectivité de la sous- région. À savoir: WACS. SAT3, NCSCS et le câble sous-marin SAIL qui relie le Cameroun ou le Brésil.

Lire aussi : Télécommunications : Camtel pose 1200km de fibre optique pour améliorer la couverture numérique nationale

En tant que opérateur d’infrastructures de télécommunications du Cameroun, Camtel ambitionne ainsi se positionner comme la plaque tournante numérique de la région de l'Afrique subsaharienne. «L'intérêt pour CAMTEL se trouve à plusieurs niveaux « l'accès à de nouveaux marchés (Moyen-Orient et Asie) pour des opérateurs souhaitant se connecter au continent Américain avec une latence réduite via l'Afrique, l'optimisation de ses investissements sur la dorsale en FO entre Kousseri et Kribi & Limbe, la commercialisation accrue de ses câbles sous- marins notamment le SAIL connectant au continent Américain et le WACS connectant à l'Europe de l'Ouest. Il faut noter que Sudatel dispose à sa station d'atterrissement de Port- Soudan d'un accès à plusieurs câbles sous-marins parmi lesquels SAS-1 & SAS- 2 offrant un accès direct à Jeddah (Arabie Saoudite), principal hub numérique du Moyen-Orient», note Camtel. Il faut noter que Sudatel dispose à sa station d'atterrissement de Port- Soudan d'un accès à plusieurs câbles sous-marins parmi lesquels SAS-1 & SAS- 2 offrant un accès direct à Jeddah (Arabie Saoudite), principal hub numérique du Moyen-Orient.

Lire aussi : Téléphonie mobile : Camtel prépare le lancement imminent de Blue mobile

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner