A la UneBusiness

Fibre optique: Orange Cameroun dénonce le monopole de Camtel

Frédéric Débord, le directeur général de l'opérateur français de téléphonie mobile propose l'ouverture de la fibre optique à tous les acteurs pour pallier à la mauvaise qualité du service Camtel. Camtel, doté selon lui, de faibles moyens techniques et financiers. Sortie effectuée le 27 mars 2019 à Douala.

« All in one » et « Orange Pro« . Ce sont les deux nouveaux concepts créés par Orange Cameroun, et adressés aux très petites entreprises (Tpe), petites et moyennes entreprises (Pme), grandes entreprises (Ge), aux établissements publics, aux administrations publiques et privées, ainsi qu’au gouvernement. Les nouveaux outils « All in one » et « Orange Pro » englobent dans un téléphone 3G ou 4G, des appels, bonus, sms, service Orange Money et mégas. Il est également possible pour leur utilisateur d’effectuer via Orange Money, des paiements marchands ou en masse. Yannick Tchientcheu, le Marketing Manager SME & SOHO à Orange Cameroun explique : les offres du service « All in one » varie selon les choix des clients: « Nous avons les offres Athos, de 25.000 FCFA, Porthos de 50.000 FCFA, Aramis de 50.000 FCFA, d’Artagnan de 100.000 et l’offre Richelieu de 150.000 FCFA« . Quant à l’accès « Orange Pro », les offres s’étalent de 5.000 FCFA à 40.000 FCFA incluant les appels internationaux, les bonus, le service Orange Money, les sms tous réseaux et le crédit internet. D’après Yannick Tchientcheu, cette offre est accessible aux très petites et petites entreprises. Ces nouveaux services accessibles via la plateforme « My Orange« ,  offrent  ainsi respectivement un volume de 2.500 sms pour les campagnes de communication, 2 mois de paiement marchand et de masse, 12 mois pour le menu de domaine. « Ce sont des offres qui sont destinées à accompagner les entreprises dans leur croissance « , a justifié Frédéric Débord, le directeur général d’Orange Cameroun.

Aujourd’hui nous sommes prêts à aller plus loin et à investir lourdement dans les technologies fixes de fibre optique mais la réglementation en vigueur limite notre champ de développement et en parallèle la numérisation de l’économie camerounaise

La présentation des concepts « All in one » et « Orange Pro »  aux opérateurs économiques a d’ailleurs été l’occasion pour ce dernier de se projeter sur les inquiétudes de l’opérateur de téléphonie mobile. Sur la fibre optique notamment: « au Cameroun où Orange Cameroun détient une part non négligeable du marché B2B, l’entreprise est un des acteurs majeurs du développement économique et social du pays. Nous ne ménageons aucun effort pour continuer dans ce sens en mettant le progrès technologique à la portée de tous, en facilitant la vie des gens en leur proposant des services innovants et pratiques. Aujourd’hui nous sommes prêts à aller plus loin et à investir lourdement dans les technologies fixes de fibre optique mais la réglementation en vigueur limite notre champ de développement et en parallèle la numérisation de l’économie camerounaise« .

Frédéric Débord dénonce « le monopole de Camtel sur l’exploitation de la fibre optique au Cameroun« . « Orange Cameroun a une stratégie d’opérateur intégré capable de fournir du mobile ou de la data.  Si on veut accélérer le déploiement de la société d’information au Cameroun, il faut donner l’accès à la fibre optique à tous les acteurs. Un seul acteur a des capacités financières et technologiques limitées. La multiplication des acteurs avec des capacités financières beaucoup plus importantes devrait permettre d’accroître la société d’information au Cameroun. On voit l’explosion de la société d’information dans les pays voisins. Au Cameroun on pourrait faire mieux« , a-t-il dit sans ambages contre le gouvernement camerounais.

Toujours d’après le manager, « un groupe de réflexion a été créé avec le gouvernement pour faire évoluer cette réglementation« . En dehors d’Orange Cameroun, Viettel Cameroun avait déjà décrié les défaillances de la fibre optique Camtel. Envisageant même le recours à Gilat Telecom, son partenaire technique israélien pour pallier aux coupures et désagréments de la fibre optique de l’opérateur historique des télécommunications au Cameroun. Rappelons que le linéaire total de la fibre optique  est actuellement évalué à 12.000 km sur toute l’étendue du territoire national.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!