Chargement des breaking news...
Politiques Publiques

Filière blé : l’Etat a subventionné les meuniers à hauteur de 30 milliards en 2022

D’après le Directeur général du Budget(DGB) Cyrill Edou Alo’o, cet appui financier a empêché la flambée des prix du blé, par conséquent, celui du pain sur le marché camerounais.

Publiée mardi 12 septembre 2023 à 18:48:46Modifiée mardi 12 septembre 2023 à 18:48:49Temps de lecture 5 minPar Marius Zogo

De la farine de blé

En plus de la subvention des produits pétroliers, estimée à 775 milliards de Fcfa, l’année 2022 s’est achevée au Cameroun par une subvention de l’Etat à d’autres produits de grande consommation. Le blé, l’une des principales céréales qui plombent la balance commerciale du pays, en a bénéficié. « Vous avez le prix du pain qui n’a pas évolué, c’est parce que l’Etat a subventionné les meuniers à plus de 30 milliards de Fcfa(en 2022, Ndlr) pour que le prix du blé ne grimpent pas. Ce sont-là des mesures concrètes visant à soutenir le pouvoir d’achat des camerounais », a déclaré le Directeur général du Budget(DGB), Cyrill Edou Alo’o dans « les dossiers du Minfi », un rapport récemment publié par le ministère des Finances.

Lire aussi : Cameroun : l’Etat envisage réduire de 56%, les subventions des prix du carburant en 2024

En effet, la subvention du blé, quasiment différente de celle des produits pétroliers instaurée depuis des lustres, s’est avérée nécessaire après la survenue de la guerre entre la Russie et l’Ukraine (deux principaux livreurs de blé au Cameroun, Ndlr) ; situation ayant occasionné la flambée du prix du blé à l’importation. Résultat des courses, à l’échelle locale, le prix d’une baguette de pain de 200 g est passé à 150 F le 17 mars 2022 contre 125 F par le passé (+25 F). Le sac de farine de 50 kg (entrée de gamme-sortie usine) s’était établi à 24 000 Fcfa au lieu de 19 000 Fcfa. 4 jours plus tard(le 21 mars 2022), les boulangers menaçaient d’appliquer une nouvelle hausse sur le prix du pain vu la tendance haussière du prix du blé à l’importation.

Lire aussi : Carburants : Malgré le réajustement, le FMI prédit l’insoutenabilité des subventions

Toutefois, depuis cette période-là, les prix du pain sont restés inchangés, « le sac de blé qu’on vendait à 24 000 Fcfa, on le vend actuellement à environ 21 000 F », fait savoir Alfred Momo Ebongue, Secrétaire général du Groupement des industries meunières du Cameroun. Preuve que la subvention de l’Etat a permis de dissiper les inquiétudes tant des meuniers que des boulangers.

Si nul ne peut donc bouder cette mesure gouvernementale qui vise à soutenir le pouvoir d’achat des populations, elle pourrait-si le conflit perdure- avoir une incidence sur l’Etat qui dépense déjà énormément d’argent en termes d’importations chaque année à cause de sa production toujours inférieure à la demande nationale.

Lire aussi : Cameroun : la subvention du carburant fait baisser les investissements de 12,4% au premier trimestre 2022

Pour rappel, lors de la plénière à l’Assemblée nationale le 30 juin 2023, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural(Minader), Gabriel Mbairobé indiquait que « le besoin en blé est de 900 000 tonnes par an. Nous importons 900 000 tonnes ».

En vue du développement de la production et de la transformation du blé au Cameroun, le chef de l’Etat a instruit au gouvernement en juillet 2023, d’octroyer à l’Institut de recherche agricole pour le développement(Irdad), une enveloppe de 10,3 milliards de Fcfa. Il ne reste plus que les résultats concrets de la multitude des projets de la filière en cours.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner