Business et Entreprises
A la Une

Filière cacao : 5 millions de plants divisent les cacaoculteurs de la région du Sud et la Sodecao

Les cacaoculteurs de la région du Sud réclament 5 millions de plants à la Sodecao qui n’y a prévu que 300 000 tonnes.

Le Directeur général de la Société de Développement du cacao (Sodecao), Jean Claude Eko’o Akouafane, a procédé les 13 et 14 avril derniers au lancement de la campagne cacaoyère 2020-2021 dans la région du Sud, précisément dans les localités d’Ambam, de Meyo-Nyaka et de Nkoemvone. Au cours de cet important rendez-vous avec les cacaoculteurs, le patron de la Sodecao, avait par ailleurs annoncé, la mise à disposition de 5 millions de plants de cacaoyers pour ses pépinières à travers le pays. Sur ces entrefaites, certains cacaoculteurs de la région avaient cru entendre que cette importante dotation leur était entièrement destinée, et lorsqu’est venu le temps de procéder à la répartition, ils se sont illustrés par quelques bruits de bottes. Le 26 avril dernier, plus de 200 planteurs venus de la Vallée du Ntem (Ambam) s’étaient constitués en un collectif dénommé « les Cacaoculteurs démunis du Sud », et ont même battu le pavé devant les services du gouverneur du Sud.

Lire aussi : Campagne cacaoyère 2020-2021 : la Sodecao octroie 5 millions de plants au cacaoculteurs

« Tout récemment il y a environ deux semaines, l’actuel Directeur Général de la Sodecao lors de l’ouverture de la campagne cacaoyère à Ambam, nous a annoncé la disponibilité de 5 000 000 (cinq millions de plants de cacaoyer). La nouvelle a été hautement bien accueillie et avec euphorie par tous les cacaoculteurs. Mais à notre surprise lorsque nous nous sommes rendus à la base Sodecao d’Ebolowa, nous avons constaté avec amertume qu’il s’agissait d’une boutique de luxe réservé au VIP, c’est-à-dire aux nantis et non aux démunis que nous sommes, puisqu’ on nous demande toute pondération faite un minimum de 110 000 (cent dix mille) Francs CFA pour 1000 (mille) plants de cacaoyer. Plus grave encore les opérations sont exigées paiement cash ce que nous a déclaré le chef Secteur Sodecao dame Yaka Hermine », tempêtait alors Étienne Marcel Mvaebeme, porte-parole dudit collectif.

Mise au point

La Sodecao, ainsi mise au banc des accusés, n’est pas restée de marbre, et a tenu à apporter des éclaircissements sur cette actualité qui a fortement contribué à écorner son image. Dans une mise au point parvenue à notre rédaction, la société désavoue clairement les cacaoculteurs se réclamant de ce collectif, lesquels n’apparaissent pas dans son fichier. En sus, la Sodecao précise qu’il n’a nullement été question de doter la région du Sud de l’ensemble des 5 millions de plants. « Le message qui a été lancé à Ambam, à savoir, la disponibilité de cinq (05) millions de plants, disséminés dans la centaine de pépinières de la Sodecao, répartie dans les bassins de production des régions du Sud, de l’Est et du Littoral, ne s’adressait pas uniquement aux cacaoculteurs du département du département de la Mvila dans la région du Sud. Dans le département de la Mvila spécifiquement six (06) pépinières (Ebolowa, Nkoemvone, Biwong-Bulu, Ngoulemakong, Mvangan, Ngoazip) assurent l’approvisionnement de 300 000 plants de cacaoyers », indique la Sodecao.

Lire aussi : Filière cacao : un partenariat entre le port de Kribi et la Sodecao en gestation

L’entreprise dirigée par Jean Claude Eko’o Akouafane, également accusée de ne pas garantir les moyens logistiques pour s’assurer de l’acheminement des plants jusqu’aux cacaoculteurs, se défend en ces termes : « la question du transport est délicate car la Sodecao doit assurer la distribution de tous les plants disponibles avec un parc automobile résiduel et vieux de plus 35 ans. Le service est donc rendu en fonction de la disponibilité des camions ». La Sodecao révèle par ailleurs que l’Etat subventionne à 90% le prix d’un plan de cacaoyer, qui lui revient en moyenne à 500F, alors qu’il est cédé aux cacaoculteurs à 50F. Il importe de préciser que la distribution des 5 millions de plants pour la campagne en cours rentre dans le cadre du plan stratégique de la Sodecao sur la période 2020-2027. Au cours de la campagne précédente, l’entreprise avait distribué 4 millions de plants. Au niveau des cacaoculteurs du Sud, cette mise au point est loin de faire l’unanimité.

Lire aussi : l’AFD octroie 200 millions de F pour la promotion de cacao durable dans la région de l’Est

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?