Chargement des breaking news...
Conjoncture

Filière cacao-café : 6,8 milliards de F (-9%) mis à la disposition des producteurs en 2023

Par rapport à 2022 où cette enveloppe était de 7,5 milliards de Fcfa, on observe une baisse de 700 millions de Fcfa.

Publiée lundi 28 août 2023 à 20:31:37Modifiée jeudi 7 mars 2024 à 19:19:39Temps de lecture 4 minPar Cindy MBALA BETINE

Cacao
Fèves de cacao séchées

Pour le compte de l’exercice 2023, le gouvernement camerounais compte débloquer la somme de 6,8 milliards de Fcfa au profit des producteurs de la filière caca-café. Soit 5,6 milliards de Fcfa pour les producteurs de cacao et 1,2 milliard de Fcfa pour ceux du café. Par rapport à 2022, on observe une baisse de 700 millions de Fcfa (9,33%), car cette année cette enveloppe se chiffrait à 7,5 milliards de Fcfa.

Lire aussi : Le Fodecc va accorder 7,5 milliards de F d’intrants aux producteurs de cacao et de café en 2022

Si l’on a pas d’explication sur les motifs de cette légère baisse, il faut tout de même dire que l’enveloppe financière de l’exercice 2023, est destinée à 8 millions de producteurs qui rentreront en possession de leur dû via le guichet producteur. En effet par l’entremise de ce moyen de paiement déployé par le gouvernement en 2021 à l’intention de ces acteurs agricoles, ils perçoivent des accompagnements subventions en trois catégories que sont respectivement : la subvention en intrants agricoles (engrais, semences/plants et produits phytosanitaires), celle sur les équipements et machines agricoles et les infrastructures de soutien à la production.

Lire aussi : Développement agricole: le Minfi annonce la clôture du Fonds semencier au profit de nouveaux guichets de paiement

Par ailleurs, il faut dire que cette action gouvernementale contribue à booster la production agricole et caféière du pays. Selon des données fournies par l’Office national du cacao et du café (Oncc), la production de café s’est chiffrée à 11 557 tonnes (robusta et arabica) pour la campagne caféière 2021/2022, tandis que celle de cacao se chiffre à 295 163 506 kg à l’issue de la campagne 2021/2022. Des projections qui sont encore très loin des perspectives que vise le guichet producteur à l’horizon 2030. 

Lancé en 2021, cet outil a pour objectif de favoriser l’accroissement de la production nationale de cacao à 640 000 tonnes à l’horizon 2030. Pour ce qui est du café, l’on envisage atteindre les 160 000 tonnes sur la même période. Par ailleurs, il a pour missions : d’appuyer la relance des filières cacao et café ; soutenir la recherche appliquée sur ces produits et l’amélioration de leur qualité appuyer les programmes de formation et d’information des opérateurs des filières cacao et café et la promotion et la conservation locales du cacao et du café.

Lire aussi : Prime de qualité : 54 millions de Fcfa distribués aux cacaoculteurs de Yokadouma

Il faut dire que face à la réalité de la production et des perspectives du gouvernement, plusieurs actions sont en train d’être déployés pour l’atteinte de ces objectifs. On peut citer notamment le projet d’appui à la relance de la filière café (Parf-café) dont les travaux de la 2e session des travaux du comité de pilotage se sont tenus le jeudi 24 août, le Projet de développement du cacao (Pad-cacao), dont le ministère de l’Agriculture et du développement rural et le Fodecc comptent injecter 40 milliards de Fcfa à sur la période allant de 2022 à 2026, etc.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner