Chargement des breaking news...
Conjoncture

Financement des PME : UBA et la Zlecaf signent un accord de 3 600 milliards de F CFA

Les petites et moyennes entreprises des pays signataires de la Zlecaf pourront également bénéficier d'un accompagnement financier de l'établissement de crédits dans 4 domaines cibles.

Publiée jeudi 22 juin 2023 à 23:18:00Modifiée jeudi 22 juin 2023 à 23:18:04Temps de lecture 5 minPar Georges Semey

Cérémonie de signature du Protocole d'accord entre Uba group et le Secrétariat de la Zlecaf

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Zlecaf (Zone de libre-échange continentale Africaine),  le groupe United Bank for Africa (UBA) a signé à Accra au Ghana (siège de la Zlecaf, Ndlr), une convention avec le Secrétariat de la Zlecaf, au profit des petites et moyennes entreprises(PME). Cet accord de financement d’un montant  de 6 milliards de dollars soit environ 3 599 milliards de FCFA à débloquer sur une durée de trois ans.

Lire aussi : Barrage de Chollet : le Cameroun et le Congo résilient le contrat de China Gezhouba Group

« L'accord crée un partenariat stratégique juridiquement contraignant entre les deux organisations. Cet accord prévoit que UBA fournira des services financiers afin de faciliter la mise en œuvre de l'Accord de la Zlecaf et de ses objectifs », indique Muyiwa Akinyemi, Deputy Managing Director de UBA group.

Quatre secteurs ont été ciblés dans le cadre de cet accord: l'agro-industrie, l'automobile, les  produits pharmaceutiques, le transport et la logistique. Le choix de ces secteurs n’est pas fortuit au regard des chiffres sur l’’importations. Confié au journal Cameroon Tribune, le secrétaire général de la Zlecaf Wankele Mene rappelle qu’en 2019, l’Afrique « a importé pour 16 milliards de dollars de produits pharmaceutiques. Cela signifie que nous avons renoncé à 16 milliards de dollars d'innovations en matière d'emplois ». De même, dans le domaine de l’agriculture, poursuit-il, l'Afrique importe les produits alimentaires pour environ 54 milliards de dollars. Pourtant, les PME sont au centre de l'économie. Elles créent 417 millions d'emplois et contribuent à hauteur de 16 % au PIB de l'Afrique.  

Lire aussi : RDC : environ 80 milliards de F de UBA pour relancer la Sonahydroc

De ce fait « l'objectif global de cette convention est  l'amélioration de l'accès au financement et aux marchés pour les petites et moyennes entreprises, afin d'encourager leur croissance et leur contribution au développement socio-économique de l'Afrique. Ce partenariat renforcera les liens économiques, favorisera l'intégration régionale et contribuera à la réalisation du potentiel de l'Afrique en tant que centre économique prospère », a affirmé Wamkele Mene.

Relevons que le commerce intra-Africain reste nettement faible et ne représente qu'un taux de 14,4 % du total des exportations africaines. Les prévisions de la Cnuced (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement), indiquent que la Zlecaf pourrait stimuler le commerce intra-Africain d'environ 33 % et réduire le déficit commercial du continent de 51 %. 

Les conditions à remplir

Pour bénéficier des financements, les entreprises, apprend-t-on, les PME doivent être essentiellement une PME africaines et apporter les preuves d’être véritablement une PME qui remplit les exigences requises par les 20 pays où exerce la banque nigériane. Pour le cas spécifique du Cameroun, « il faut être une entreprise qui emploie au moins 1 personne et au plus 100 personnes  et dont le chiffre d’affaires hors taxes varie entre 1 million et 1 milliard », détaille le quotidien national bilingue.  

Lire aussi : Secteur bancaire : Marufatu Abiola Bawuah, nouveau PDG de UBA Afrique

Pour rappel, United Bank for Africa est l’un des plus grands employeurs du secteur financier sur le continent africain, avec quelque 25.000 employés à l’échelle du Groupe, desservant plus de 35 millions de clients dans le monde.  Opérant dans 20 pays en Afrique, ainsi qu’au Royaume-Uni, aux États-Unis d’Amérique, en France et aux Émirats arabes unis, UBA fournit des services bancaires aux particuliers, aux entreprises commerciales, aux multinationales et aux organismes et institutions, encourage l’inclusion financière, le tout au moyen d’une technologie de pointe.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner