A la UnePolitiques Publiques

Financement: le Cameroun veut lever 150 milliards FCFA sur le marché monétaire

Ces ressources serviront à financer divers projets inscrits dans la loi de Finances de 2019 et d’autres projets ont les décomptes sont en instance au Trésor.

Dans une note du ministre des Finances (Minfi) parvenue à notre rédaction,  Louis Paul Motazé informe que le Cameroun, dûment habilité par décret présidentiel N° 2019/149 du 22 mars 2019, souhaite mobiliser sur le marché monétaire un montant global de 150 milliards FCFA. Ces fonds aideront au financement des projets contenus dans la loi des Finances de 2019 ainsi que divers projets dont les décomptes sont encore en instance au Trésor. De manière générale, sont concernés  l’électrification rurale par le solaire, l’alimentation en eau potable, les chantiers de la Can, le bitumage des routes ou encore la production de l’électricité à Lom Pangar.


>> Lire aussi – Financement budgétaire: comment l’Etat va mobiliser 260 milliards


Les 150 milliards FCFA seront levés à travers trois émissions de 50 milliards FCFA chacune. La première sera remboursée au bout de 3 ans sur un taux d’intérêt de 4%. Pour le deuxième financement, qui sera remboursé après 4 ans, l’Etat propose un taux d’intérêt de 4,75%. Enfin, la troisième émission atteindra la maturité au bout de 5 ans pour un taux de 5,60%.


>> Lire aussi – Finances publiques: comment parvenir à l’équilibre budgétaire au Cameroun ?


L’Etat n’entend pas cantonner l’affaire au marché primaire, c’est-à-dire aux banques. Il entend l’étendre au marché secondaire où agissent les entreprises et les autres agents économiques. C’est la raison pour laquelle le ministre des Finances, Louis Paul Motaze insiste sur le fait que les banques ayant souscrit aux Obligations du Trésor devront les mettre à la disposition de leurs clients. Ceux-ci pourront à leur tour faire des souscriptions, surtout que la valeur nominale de l’obligation est fixée à 10 000 FCFA. Par ce mécanisme, le gouvernement entend intéresser les établissements de micro finance. « Ceux qui n’ont peut-être pas la trésorerie pour financer les opérations sur 5 ans, pourront facilement souscrire pour les Obligations du Trésor de maturité de 3 ans », explique le directeur de la Trésorerie du Minfi, Samuel Tella.


>> Lire aussi – Loi des finances : les chiffres clés du budget 2019


Par ailleurs, concernant la première émission d’Ota de 50 milliards FCFA, les banques doivent soumettre leurs offres sur la période indicative allant du 16 au 22 mai 2019. S’agissant de la deuxième ce sera du 23 au 29 mai 2019. Les soumissions pour la troisième émission devraient se faire du 26 août au 13 septembre 2019.

Depuis 2010, année de son émission obligataire inaugurale sur son marché financier domestique, le Cameroun a déjà mobilisé un montant de 2 616,31 milliards FCFA à travers ses diverses interventions sur le marché des capitaux.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!