A la UneBanques et Finances

Fintech : Groupe Atlantic Financial et l’IFC investissent 888 millions au Cameroun

Le but est d’accroître l’accès aux services financiers numériques pour les personnes à faible revenu, les petits entrepreneurs et les populations rurales au Cameroun.

L’IFC, membre du groupe de la Banque mondiale, a annoncé le 21 novembre avoir signé un accord d’une valeur de 1,6 millions de dollars avec le Groupe Atlantic Financial Afrique centrale et de l’Est (AFG C&EA). Le but est d’accroître l’accès aux services financiers numériques pour les personnes à faible revenu, les petits entrepreneurs et les populations rurales au Cameroun.

« L’accès au crédit formel peut être un catalyseur pour un petit entrepreneur ou un petit exploitant agricole, et le développement de l’inclusion financière est une composante essentielle de la croissance économique inclusive. Les services financiers numériques sont de plus en plus disponibles au Cameroun, mais il faut en faire davantage pour développer l’inclusion financière », a déclaré Mehita Sylla, représentante d’IFC au Cameroun.

Grâce à ce projet de conseil sur trois ans, IFC aidera la branche numérique d’AFG C&EA, Digital Business Solution (DBS), à développer un large réseau de services bancaires par agents et à lancer des produits d’épargne, de prêt et d’assurance numériques. AFG C&EA, qui mène son activité de services bancaires et financiers au Cameroun par le biais de ses deux filiales Banque Atlantique et Atlantique Assurances, deviendra ainsi un prestataire de services financiers numériques intégrés de premier plan.

« L’initiative appuiera les entrepreneurs émergents et contribuera à favoriser la croissance économique durable et inclusive nécessaire pour relever les défis d’aujourd’hui et garantir l’avenir des générations suivantes. Elle ouvrira la voie à des développements similaires pour le Groupe Atlantic sur d’autres marchés africains où nous opérons », a déclaré Koné Dossongui, président du Groupe et Président du Conseil d’Administration du Groupe Atlantique.

Le taux d’inclusion financière au Cameroun a presque triplé pour s’établir à 35 % en 2017 contre 12 % en 2014, mais reste en-dessous de la moyenne régionale. Malgré les progrès récents, la majorité des camerounais n’ont toujours pas accès aux services financiers réglementés tels que l’épargne, les prêts et l’assurance, qui pourraient les aider à gérer leur vie financière au quotidien et à investir dans l’avenir.

L’IFC s’engage à fournir des services financiers formels à 600 millions de personnes dans le monde d’ici à 2020 dans le cadre de ses efforts pour réaliser l’accès universel aux services financiers. Les services de conseil du département en charge des institutions financières d’IFC aide les institutions de microfinance, les banques, les opérateurs de réseaux de téléphonie mobiles et les prestataires de services de paiement en Afrique subsaharienne et au Moyen-Orient à exploiter les technologies numériques et les modèles économiques innovants pour développer l’inclusion financière.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!