Banques et Finances

Gabon : BGFIBank prêt à financer les infrastructures du pays

Après les 158 milliards de Fcfa levés auprès de la filiale locale d’Ecobank en début de semaine, c’est au tour du fleuron bancaire de la sous-région de se ranger aux côtés de l’Etat afin d’aider au financement des projets d’infrastructures et de développement.

C’est l’un des engagements pris par le président de la Transition au Gabon, Brice Clotaire Oligui Nguema, à l’entame de son mandat : assurer le financement de l’économie par les banques locales. Comme priorité gouvernementale mise en débat lors de la réunion du Comité pour la Transition et la restauration des institutions (CTRI), il y avait au menu, la situation des voiries urbaines et rurales ainsi que de manière globale, l’état des infrastructures routières de la capitale gabonaise.

Lire aussi : Performances: le bénéfice de BGFI Holding Corporation bondit de 42 % au 1er semestre 2023

Au sortir de ce conclave, les appels de fonds lancés par le CTRI ont permis à BGFIBank de se manifester par sa plus haute hiérarchie. Henri-Claude Oyima, président de la Holding bancaire et patron des patrons gabonais, est venu rassurer le chef de l’Etat sur la disponibilité du groupe bancaire panafricain à se tenir aux côtés de l’Etat, afin de donner chair à son programme de développement des infrastructures routières. La contribution de la banque reste toutefois secrète pour le moment, mais, a-t-on appris, d’autres institutions bancaires sont prêtes à accompagner ce programme de restauration et de réhabilitation. De plus, assure-t-il, en ce qui concerne le programme global de financement de l’État, « il n’y aura aucun problème de décaissement».

Et dans cette perspective, le groupe Ecobank a mobilisé le 27 novembre 2023, pour le compte de l’Etat, une enveloppe de 158,5 milliards de Fcfa destinée à assurer le paiement de la dette intérieure auprès des entreprises, le financement de plusieurs travaux d’infrastructures routières ainsi que l’équipement des subdivisons des travaux publics en vue restaurer les routes de l’intérieur du pays. 

Lire aussi : Secteur bancaire: BGFI Holding Corporation annonce la distribution de 38 millions € de dividendes au titre de l’exercice 2022

L’on se souvient que le président de la Transition, Brice Clotaire Oligui Nguema, avait engagé le gouvernement à changer de paradigme en matière de financement des projets de développement. Ceci était une promesse faite au patronat le 31 août 2023, de faire recours aux banques locales pour le financement de l’économie. Aussi la nouvelle équipe gouvernementale se devait-elle de faciliter le financement de l’économie nationale par les institutions financières locales et des partenaires nationaux. Ceci devait permettre de s’émanciper de la dictature des institutions financières internationales dont les taux d’endettement sont prohibitifs et neutralisent les marges de manœuvre du pays. 

C’est pourquoi, en raison de la réticence de certains partenaires multilatéraux à se manifester suite aux sollicitations de l’Etat, il est question de créer une synergie, avec l’accompagnement des banques locales, pour le financement des projets d’infrastructures ainsi que le paiement des pensions des retraités. 

Lire aussi : La Bdeac et BGFIBank débloquent 8 milliards de F au profit de Afrijet Business Services

BGFIBank s’est toujours tenu aux côtés du gouvernement depuis des années pour l’accompagner dans la mise en œuvre de divers projets. En 2022, le groupe avait décidé d’octroyer une enveloppe de 100 milliards de FCFA pour la réalisation du plan d’investissement 2022-2025, de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG).

Au premier semestre 2023, le groupe bancaire panafricain a réalisé un résultat net de 38,9 milliards de Fcfa contre 27,5 milliards de F au 1er semestre 2022, en hausse 42 %) en glissement annuel. Une performance justifiée selon le top management, par l’amélioration du produit d’exploitation en hausse de 26% par rapport à la même période il y a un an, et soutenue par la hausse des activités de la banque de financement et d’investissement, la banque commerciale et les services financiers spécialisés ainsi que le segment de financements interbancaires. 

Lire aussi : Performance: BGFIBank Cameroun engrange un bénéfice de 10 milliards (+ 23%) en 2022

Quant aux fonds propres de la banque, ils se sont établis à 549 milliards de Fcfa, en progrès de 5 %. Pour ce qui est du total bilan, il a franchi l’objectif de 5 000 milliards pour s’établir à 5 113 milliards de Fcfa contre4 276 milliards à la même période en 2022. Avec un matelas de dépôts de l’ordre 3 238 milliards sur les six premiers mois de l’année en cours, le groupe peut sereinement assurer des opérations de soutien et d’&accompagnement de l’économie gabonaise sans mettre en péril son équilibre financier.  

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page