Afrique Centrale

Gabon : l’australien Fortescue Metals va injecter 60 milliards dans le gisement de fer de Belinga

C’est le fruit d’un accord minier signé entre l’entreprise et le gouvernement gabonais le 19 août 2022.

Au point mort depuis des années, le projet de développement du gisement de fer de Belinga au nord-est du Gabon est sur le point de redémarrer. Ceci se justifie par la convention signée le 19 août dernier entre le ministre gabonais des Mines, Elvis Ossindji et sa collègue de l’Economie, Nicole Jeanine Lydie Roboty Mbou d’une part et Fortescue Metals Group et l’Africa Transformation and Industrialisation Fund(Atif) ; un fonds d’investissement axé sur l’Afrique et constitué à Abu Dhabi d’autre part. «Ce sont plusieurs centaines d’emplois qui seront créés et plusieurs milliards investis», s’est réjoui Elvis Ossindji.

Lire aussi : Fer de Mbalam : Sundance annonce le rejet du recours du Cameroun par la Chambre de Commerce de Paris

Des sources concordantes, Fortescue Metals Group, l’entreprise minière australienne spécialisée dans l’extraction du fer va investir 90 millions de dollars soit environ 59,4 milliards de Fcfa. «Il s’agissait de procéder à la signature de la convention de recherche du projet de gisement de Belinga, projet prioritaire pour notre économie et qui a été inscrit dans le Plan d’accélération de la transformation (PAT). Ce projet du gisement de fer de Belinga est connu depuis des décennies. Et dès l’accession de son excellence Ali Bongo à la magistrature suprême, ce projet a fait l’objet de plusieurs études pour justement valoriser ce gisement de classe international», a expliqué le membre du gouvernement.

Lire aussi : Secteur minier : un gisement de 200 000 tonnes de disthène découvert près de Nanga-Eboko

Cet accord minier est la conclusion d’un accord signé le 15 décembre 2021 entre l’australien et les autorités gabonaises pour étudier l’opportunité de développer le projet de gisement de fer de Belinga. Selon les termes de l’accord, l’Etat gabonais aura droit après obtention du permis minier, à une participation gratuite dans la filiale Ivindo Iron, détenue actuellement à 80 % par Fortescue et à 20 % par l’Atif. «Nous estimons que Belinga est l’une des plus grandes réserves de minerai de fer non exploité au monde. Dans les 3 prochaines années, nous aurons effectué assez de recherches pour le prouver», a affirmé Shadi Sayadi agissant en tant qu’administrateur général par intérim de la joint-venture Ivindo Iron SA.

Pour rappel, le gisement de fer de Belinga a été découvert en 1955, et l’exploration s’en est suivie dans les années 1970. Ses réserves sont estimées à moins 1 milliard de tonnes.

Lire aussi : Fer de Lobe : les détails de la convention entre le Cameroun et Sinosteel

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page