Afrique Centrale
A la Une

Gabon : le gouvernement projette un budget en hausse de 559,7 milliards de Fcfa (+13,5%)

Ce chiffre a été révélé le 6 décembre 2023 au terme d’un Conseil des ministres présidé par le Général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema.

Avant de prendre le vol pour sa toute première visite officielle au Cameroun, le président de Transition au Gabon, le Général de  Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema a présidé le 6 décembre 2023, le Conseil de ministre qui s’est soldé par l’adoption du projet de loi de finance pour l’exercice 2024.

Selon le communiqué issu dudit Conseil des ministres, le budget du Gabon pour 2024 serait équilibré en recettes et en dépenses à 4 162 milliards de Fcfa. Par rapport aux 3 602,3 milliards de Fcfa à la loi de finance 2023, ce budget explose de 559,7 milliards de Fcfa en valeur absolue et de 13,5% en valeur relative.

Pour atteindre ces objectifs budgétaires, ce pays de la Cemac compte mobiliser 2 729,7 milliards de Fcfa de recettes budgétaires nettes, en hausse de 384,5 milliards de Fcfa dont 233,4 milliards de Fcfa attribués aux recettes  fiscales. 

Lire aussi : Gabon : le gouvernement projette un budget de 3.602,3 milliards de FCFA en 2023

Dans la même veine, les ressources de trésorerie du Gabon se situeraient à 1 327,1 milliards de Fcfa par rapport aux 1 152,9 milliards de la loi de finances 2023 soit une progression de 174,2 milliards de Fcfa. Les dépenses quant à elles passeraient de 2 331,2 milliards en 2023 à 2 568,8 milliards en 2024 pour une hausse de 444,3 milliards de Fcfa.

Par ailleurs, l’on apprend que l’essentiel des charges du Gabon (financement et trésorerie) prévues à  1 487, 9 milliards contre 1 373,6 milliards en 2023, « est  consacré à l’amortissement de la dette, soit 1 464,1  milliards Fcfa dont 836,5 milliards Fcfa pour la  dette extérieure ». 

Relevons que les perspectives économiques du Gabon pour l’année 2024 sont mitigées. D’abord, le pays prévoit un taux de change du dollar américain à 593,6  Fcfa (-0,1%). Le prix du baril de pétrole gabonais s’élèverait à 72  dollars, en baisse de 4% par rapport à la loi de  finances 2023. Par contre, la production pétrolière augmenterait de 0,1 million de barils pour atteindre 80,3 millions en 2024 soit un léger accroissement . Le prix de vente du manganèse devrait aussi observer une hausse de 9,6% en valeur relative pour ressortir à 176,5 dollars la tonne.

Lire aussi : Gabon : le gouvernement réduit de 12% la subvention aux carburants en octobre

Du reste, l’un des objectifs majeurs du nouveau gouvernement en place depuis le 31 août 2023, est « l’optimisation des recettes, par le biais de  l’élargissement de l’assiette fiscale et  l’informatisation accrue  – le renforcement des contrôles des contreparties  liées aux dépenses fiscales », peut-on lire dans le compte rendu ayant sanctionné les travaux.

A LIRE AUSSI :

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page