Politiques Publiques

Gabon : le gouvernement réduit de 12% la subvention aux carburants en octobre

Ce montant contribue certes à rallonger le montant des subventions aux combustibles comparés à celui de 2022, mais l’on observe tout de même une légère baisse au mois d’octobre comparé à septembre, où le nouveau gouvernement a fait ses premiers chiffres.

Selon les données publiées par le ministère gabonais de l’Economie et des Participations, le pays a dépensé 10,16 milliards de Fcfa au titre de subventions aux carburants en octobre 2023. Cet appui financier pour soutenir les prix à la pompe a été réduit de 1,4 milliard de Fcfa (-12%) comparativement aux 11,5 milliards de Fcfa déboursés à fin septembre.

Lire aussi : Gabon : les subventions des carburants prennent fin en 2022

A date, ce pays de la Cemac culmine 123,16 milliards de Fcfa de subventions aux combustibles depuis le début de l’année. Le montant a déjà certes dépassé les 100,6 milliards de Fcfa défalqués le long de l’année 2022, mais il permet tout de même de constater que le gouvernement de Brice Clotaire Oligui Nguema est sur une bonne pente.

Lire aussi : Carburants : Malgré le réajustement, le FMI prédit l’insoutenabilité des subventions

En effet, si le Gabon poursuit dans cette lancée, il est fort probable qu’il renonce à la subvention des carburants au bout d’un an. En ce moment, le pays pourrait alors rassurer la Banque mondiale qui, dans un rapport publié en juin 2023, redoute un  risque budgétaire significatif au Gabon pour plusieurs raisons. « Les subventions aux carburants ont un coût d’opportunité budgétaire et social élevé. En outre, elles profitent essentiellement aux couches les plus aisées de la population, ce qui souligne l’importance d’envisager des politiques alternatives plus efficaces et mieux ciblées pour soutenir les personnes les plus vulnérables. La réduction des subventions aux carburants permettrait au Gabon de dégager des ressources qui pourraient servir à soutenir une politique budgétaire anticyclique et à relever les défis du développement», lit-on.

Lire aussi : Carburants: l’enveloppe des subventions devient insoutenable pour l’Etat, la pénurie s’installe

Du reste, le Gabon compte entre autres sur ses recettes dont les objectifs sont pour le moment, au-dessus des attentes. A titre d’exemple, comme en septembre, les recettes douanières ont encore dépassé les objectifs s’établissant à 44,85 milliards de Fcfa (+162%). Les recettes fiscales portées par l’accroissement du nombre d’entreprises en glissement annuel, ont atteint 64 milliards de Fcfa soit un taux de réalisation de 123, 45%.

A LIRE AUSSI

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page