Afrique CentraleGabon
A la Une

Gabon : l’Etat va décaisser 56 milliards de Fcfa pour régulariser les pensions retraites

Les autorités gabonaises se sont engagées à décaisser la moitié de cette enveloppe, soit 28 milliards de francs CFA d’ici la fin du mois de février 2024, pour le paiement des rappels et autres droits des agents de l’Etat à la retraite.

« Je suis témoin des difficultés auxquelles vous êtes confrontés au quotidien et je prends l’engagement, dès aujourd’hui, de payer les rappels de vos pensions, d’ici le mois de février 2024 ». La promesse faite le 31 décembre 2023 par le président de transition du Gabon Brice Clotaire Oligui Nguema aux agents de l’Etat à la retraite, va bientôt devenir une réalité. En effet, les autorités gabonaises ont annoncé un investissement de 56 milliards de Fcfa (plus de 93,4 millions de dollars) pour régulariser les pensions des retraités cette année. La moitié de cette somme, soit 28 milliards de Fcfa, sera décaissée d’ici la fin du mois de février, pour couvrir les rappels et autres droits des agents de l’État à la retraite.

Le décaissement de cette somme rentre dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet de régularisation des pensions retraites au Gabon. Celui-ci s’articule autour de plusieurs axes clés, dont l’arrimage au Nouveau Système de Rémunération (NSR), la revalorisation des pensions principales et de réversion, ainsi que le paiement des rappels correspondants. Dès la fin du mois de février, les pensions inscrites depuis la mise en place du NSR seront alignées sur ce système, tandis que celles datant d’avant août 2015 bénéficieront d’une revalorisation, élevant ainsi les standards de vie des retraités.

L’âge de la retraite passe de 60 à 62 ans

Selon Carl Ngueba Boutoundou, directeur général de la Caisse des pensions et des prestations familiales des agents de l’État (Cppf) du Gabon, l’arrimage, attendu depuis huit ans, constituera un engagement financier supplémentaire de 16 milliards de francs CFA pour la revalorisation des retraites antérieures à août 2015, avec des rappels s’élevant à 40 milliards de Fcfa, soit un total de 56 milliards de Fcfa dont les retraités percevront la moitié le mois prochain, conformément aux directives présidentielles. Ce processus bénéficiera à environ 11 000 personnes dont les pensions sont postérieures au 1er août 2015. Pour la revalorisation, 16 000 personnes seront concernées, soit 12 000 pensions principales et 4 000 pensions de réversion. Les bénéficiaires de ces dernières, exclues précédemment par le corpus juridique en vigueur, sont intégrées grâce à la décision du président Oligui Nguema.

Ainsi, apprend-on, le nouveau plan portera les pensions revalorisées à un minimum de 85 000 francs CFA, tandis que le NSR établira ses propres minimas à 97 500 francs CFA pour moins de 25 ans de service et 150 000 francs CFA pour plus de 25 ans de service. Outre ces avancées, le changement de l’âge de la retraite de 60 à 62 ans marquera une évolution significative dans le paysage des pensions gabonaises. Cette réforme, en plus d’améliorer les conditions des retraités, démontre l’engagement du Gabon envers le bien-être de ses citoyens, définissant ainsi une nouvelle norme pour la sécurité financière des générations futures.

A LIRE AUSSI :

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page