A la UnePolitiques Publiques

Gestion publique: le Plan directeur d’industrialisation en cours de finalisation

Le ministre des Mines, de l’Industrie et du développement technologique a réuni récemment à Yaoundé, les experts de toutes les administrations sectorielles en vue de tabler sur les orientations stratégiques et les réformes fondamentales de ce document, avant de le transmettre au Premier ministre.

Le ministre de l’Industrie, Gabriel Dodo Ndoke a rencontré le mercredi 26 juin 2019 à Yaoundé, les responsables de toutes les administrations sectorielles, à l’effet de relire le Plan directeur d’industrialisation (PDI), adopté par le gouvernement en 2017 et  apporter d’éventuelles modifications.  S’adressant à son équipe, le Minmidt a rappelé les points à l’ordre du jour. D’abord, la finalisation du document en question. Puis, la présentation du schéma conceptuel du document, ses orientations stratégiques et les réformes fondamentales. Ensuite,  sa transmission dans les services du Premier ministre.

Selon Bruno Ntakeu, le directeur de l’industrie, il s’agit d’ «actualiser » un document élaboré il y a trois ans. « La planification étant dynamique, d’autres jeux voire contraintes peuvent s’imposer à l’économie. Il est donc important d’évoluer, de ne pas s’appesantir sur des documents élaborés jadis» dit-il.  Et de poursuivre « Il est important de donner plus de chance à ce document afin qu’il soit opérationnalisé et accompagner effectivement la marche vers l’émergence ».  Avant cet atelier, d’autres actions en vue de vulgariser le document ont été menées. C’est le cas des séminaires à l’intention du secteur privé, du parlement et des administrations.

Elaboré en 2016, le PDI repose sur le développement de trois secteurs prioritaires. Il s’agit de l’agro-industrie, de l’énergie et du numérique, autant de secteurs qui, au regard de l’impact que leur développement peut avoir sur le reste de l’économie, ont été qualifiés de véritables «sanctuaires» industriels pour le Cameroun.

Suivant les autorités publiques, l’implémentation du PDI devrait permettre d’augmenter de 11 points la contribution du secteur industriel au PIB du Cameroun, la portant de 13% actuellement à 24% au moins, à l’horizon 2035. Mais, de manière globale, le PDI, ambitionne le gouvernement camerounais, a pour objectif principal de faire de la locomotive économique de la Cemac, «l’usine de la nouvelle Afrique industrielle», à l’horizon 2050.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!