A la UneConjoncture
A la Une

Gouvernance : une enquête judiciaire contre les gestionnaires indélicats des fonds Covid

Le Président de la République instruit le ministre de la Justice d’engager des poursuites contre les auteurs des malversations financières dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Tolérance zéro ! C’est l’option prise par les pouvoirs publics dans le contrôle des ressources allouées à la lutte contre la pandémie de la Coivid-19. Dans une correspondance du ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République adressée au ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, il paraît que les gestions indélicates peuvent avoir des soucis à se faire.

Lire aussi : Le Consupe va auditer la gestion des 180 milliards du Fonds spécial Covid-19

« « En vous faisant tenir ci-joint thermocopie du rapport d’audit de la Chambre des Comptes de la Cour Suprême relatif à l’objet repris en marge, j’ai l’honneur de vous répercuter les hautes directives du Chef de l’Etat, prescrivant l’ouverture d’une enquête judiciaire contre les auteurs, coauteurs et complices des cas de malversations financières y relevées », écrit Ferdinand Ngoh Ngoh à Laurent Esso.

Lire aussi : Fonds de solidarité nationale: un lapsus à 200 millions de F

Si l’identité des mis en cause n’est pas encore dévoilée, l’on se rappelle  néanmoins que l’audit des fonds alloués pour la lutte contre la pandémie du coronavirus a été le point essentiel du conseil de cabinet de juillet 2020. La tâche,   confiée à la Chambre des Comptes de la Cour Suprême, portait sur la gestion du « Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus. »

Lire aussi : Crise sanitaire : 15 ministères exclus du partage des fonds de la Covid-19

Le Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus a été créé le 1er avril 2020 par le président de la République, Paul Biya, avec une enveloppe d’1 milliard FCFA. A la suite de l’ordonnance du 3 juin 2020 portant modification de loi des finances, ledit Fonds est transformé en Compte d’affectation spéciale. Il sera alimenté par des versements à caractère non fiscal avec une dotation plafonnée à 180 milliards FCFA et 150 milliards de FCFA en 2021.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page