A la UneVisages de la semaine

Qui est Joseph Dion Ngute, le nouveau Premier ministre camerounais

Le natif de la région du Sud-Ouest remplace à ce poste Philemon Yang à la suite du décret présidentiel du 04 janvier 2019.

C’est le nouveau commandant de bord du gouvernement camerounais. Joseph Dion Ngute, jusque-là ministre chargé des  missions spéciales à la présidence de la République depuis le réaménagement du gouvernement du 02 mars 2018, vient d’être Premier ministre, Chef du gouvernement en remplacement de Philemon Yang. C’est la teneur d’un décret du président de la République, Paul Biya, signé le 04 janvier 2019. Professeur de droit, Joseph Dion Ngute est né le 12 mars au village Bogogo Barombi (département du Ndian, région du Sud-Ouest). Il entre dans la Fonction publique camerounaise en 1980 en tant que chargé de cours à l’université de Yaoundé II. Il devient plus tard directeur général adjoint du Centre national d’administration et de magistrature (en juin 1986), puis directeur général de l’Enam (1991). Le 7 décembre 1997, il intègre le ministère de Relations extérieures où il est chargé des relations avec le Commonwealth.

Professeur de droit, Joseph Dion Ngute est né le 12 mars au village Bogogo Barombi (département du Ndian, région du Sud-Ouest). Il entre dans la Fonction publique camerounaise en 1980 en tant que chargé de cours à l’université de Yaoundé II

Pendant son cursus scolaire, Joseph Dion Ngute a étudié de 1966 à 1971 au Lycée Bilingue de Buea, où il obtient le GCE Advanced Level. De 1973 à 1977, il suit les études supérieures à l’Université de Yaoundé et obtient la Licence en Droit. Puis de 1977 à 1978, il est inscrit à Queen Mary College de l’Université de Londres, où il obtient le Master’s degree en Droit. Et, de 1978 à 1982, il suit le programme de Ph.D. en Droit à l’Université de Warwick en Grande-Bretagne.

Tout Premier ministre du nouveau septennat du président Biya, Joseph Dion Ngute aura la charge d’implémenter les priorités économiques déclinées par le président de la République, lors de son message à la nation, le 31 décembre 2018. Des priorités qui doivent conduire le Cameroun vers l’émergence en 2035. Parmi ces priorités, il y a la modernisation de l’agriculture. Notamment en relevant ses objectifs de production et de diversification et en mettant à sa disposition les moyens techniques nécessaires. Aussi, le plan directeur d’industrialisation du Cameroun devra mis en application, avec une emphase sur la transformation des matières premières agricoles afin de gagner en valeur ajoutée et de réduire les importations de biens et services. Toute chose qui nécessitera la mise à disposition d’une énergie adéquate. Pour cela, Joseph Dion Ngute devra veiller à la mise en œuvre des projets d’infrastructures énergétiques qui devra se poursuivre, avec à  côté  des barrages hydroélectriques, des centrales solaires pour l’électrification des zones rurales.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!