Afrique CentraleConjonctureGuinée-Equatoriale
A la Une

Guinée Équatoriale : le FMI projette un taux d’inflation de 6% d’ici fin 2022

En raison de la flambée des prix, le pays va connaître des perturbations dans l’approvisionnement des ménages tout au long de l’année en cours.

Malgré la hausse des cours du pétrole qui ont stimulé l’activité économique et augmenté les ressources publiques ainsi que les recettes d’exportation, les prix à la consommation, de l’avis du FMI, vont connaître une hausse importante cette année en Guinée équatoriale.  En plus de la hausse des prix des denrées alimentaires et des vulnérabilités qu’engendrent le secteur bancaire et qui ont un impact négatif sur le court terme, le PIB réel et le niveau de vie des populations vont également baisser à moyen terme.

Lire aussi : Cameroun : le FMI projette un taux d’inflation de 4,6% en 2022

Mais, en raison des grands chantiers engagés dans la reconstruction de la ville de Bata et de la hausse de production des hydrocarbures et des prix élevés des cours du brut, le PIB devrait connaître une croissance de 5,8 % en 2022, après une contraction de 3,2 % en 2021.

«L’inflation devrait atteindre 6 % d’ici la fin de 2022, sous l’effet de la hausse des prix internationaux du pétrole et des produits alimentaires, en raison de la reprise mondiale après la pandémie et des chocs d’offre, et se modérer à moyen terme à mesure que ces facteurs se dissipent », souligne le FMI.

Lire aussi : Soutien à la consommation : quand les ventes spéciales du Mincommerce entretiennent l’inflation

Toutefois, à partir de 2023, l’économie équato-guinéenne subira une contraction du fait de la réduction de la production des hydrocarbures et de la mise sous l’éteignoir du programme de réformes structurelles.

Lire aussi : Crise inflationniste : la Cemac se tourne vers l’import-substitution 

Cependant, «la hausse des prix des hydrocarbures stimulerait davantage les recettes d’exportation, améliorerait les soldes budgétaires et les réserves extérieures tandis que des efforts de réforme plus importants contribueraient à inverser la baisse à moyen terme du PIB réel », projette le Fonds.

SPM

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page