Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

Gustave Ebongue est le nouveau Dg du Matgenie

Il vient d’être nommé par le ministre des Travaux Publics Emmanuel Nganou Djoumessi, à l’issu d’un conseil d’administration extraordinaire tenu ce 27 septembre 2021. Le nouveau DG remplace Désiré Abogo Ntang.

Publiée lundi 27 septembre 2021 à 19:39:09Modifiée jeudi 30 septembre 2021 à 11:18:38Temps de lecture 2 minPar Amina MALLOUM

Un souffle nouveau dans un contexte de tension sociale.

Ce 27 septembre 2021, s’écrit une nouvelle page au sein du Parc National de Matériel de Génie Civil (Matgenie). Gustave Ebongue est le nouveau visage qui prend les commandes de cet établissement public administratif. Il vient d’être nommé directeur général  par le ministre des Travaux Publics Emmanuel Nganou Djoumessi. C’était à l’issu d’un conseil d’administration extraordinaire du Matgenie tenu ce 27 septembre. Le nouveau DG été désigné en l’absence de Désiré Abogo Ntang qui occupait ce poste jusque-là. Ingénieur  principal de génie civil et jusqu’à sa nomination directeur général adjoint,  Gustave Ebongue et son adjoint Prosper Ateba Enguene héritent d’une entreprise publique au bord de la faillite.  

Lire aussi : Génie civil : le Matgénie réclame des créances de plus de 900 millions de F au Mintp

D’après nos sources, la nomination de la nouvelle équipe dirigeante n’a pas encore réussi à calmer les grévistes qui barrent l’entrée du Matgenie depuis quelques jours. La Matgenie est régulièrement confrontée aux difficultés financières, et ses employés presque toujours en mode débrayage pour revendiquer une amélioration de leurs conditions des vies socioprofessionnelles. Au mois d’avril dernier, les employés en étaient déjà à 12 mois échus de salaires non payés. Ils revendiquaient évidemment son paiement, mais aussi le remboursement de la retenue opérée à tort sur les salaires au titre des frais de cotisation pour la mutuelle qui n’existe plus; le paiement des droits du personnel admis à faire valoir ses droits à la retraite; le paiement des rappels d’avancement; le paiement des allocations familiales interrompues depuis plus de 20 ans alors que les retenues sont opérées sur les salaires chaque mois; le non versement des cotisations syndicales. Les grévistes dénoncent, par ailleurs, la violation de la liberté syndicale.  

Lire aussi : Les employés du Matgénie en grève pour 13 mois de salaires impayés

Rappelons qu’en 2019,  le Matgenie affichait des pertes financières évaluées à 3 milliards de FCFA, contre 2,6 milliards de FCFA en 2018 et 1,3 milliard de FCFA en 2017. Une situation due à une accumulation des dettes fournisseurs (2,7 milliards de FCFA en 2019), fiscales (3,8 milliards de FCFA) et sociales (3,2 milliards de FCFA). 

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner