Business et Entreprises
A la Une

Hausse du droit de sortie des grumes : la grogne des exploitants forestiers

Les acteurs du secteur forestier camerounais expriment leur indignation face à la proposition de hausse des droits de sortie des grumes de 60 à 75% dans la loi de finances 2024, mettant en péril la stabilité économique du secteur.

La communauté des exploitants forestiers du Cameroun est plongée dans l’incertitude à la suite de l’annonce d’une augmentation drastique des droits de sortie sur les grumes de 60 à 75%, prévue dans la loi de finances de l’exercice 2024. Alors que le gouvernement à travers cette hausse, ambitionne de renforcer les recettes et promouvoir l’industrialisation locale, les acteurs du secteur expriment leur désarroi face à une mesure qu’ils considèrent comme préjudiciable à l’économie nationale. «Nous sommes dorénavant convaincus que l’objectif visé par ces mesures fiscales génocidaires est de conduire les entreprises forestières exerçant au Cameroun à la banqueroute, nonobstant la contribution de la filière bois dans l’économie nationale et à la création des emplois directs et indirects», argue un industriel ayant requis l’anonymat.

La stabilité financière des entreprises menacée

L’indignation des acteurs du secteur découle également du fait que la loi de finances 2024 prévoit de maintenir les droits de sortie élevés sur les bois ouvrés et semi-ouvrés à 15% de la valeur FOB (Free On Board), une décision qui, selon eux, ne tient pas compte des réalités économiques actuelles du secteur. Car soulignent-ils, cette augmentation s’ajoute à une série de mesures fiscales et douanières adoptées au cours des cinq dernières années, mettant à mal la stabilité financière des entreprises forestières. «Ces nouvelles mesures, déclare un exploitant forestier, s’apparentent à une sanction infligée aux opérateurs de la filière bois au vue de la conjoncture internationale actuelle marquée par la baisse des commandes auprès de nos clients, la persistance des tensions inflationnistes ayant occasionné une augmentation de près de 18% des coûts de production et des fournitures mais aussi à des problèmes structurels au niveau national tels que la pénurie du gasoil utilisé sur nos sites industriels, les problèmes de remboursement de la TVA, etc.».

Lire aussi :  https://ecomatin.net/cameroun-les-exportations-de-bois-en-grumes-ont-genere-95-milliards-en-2021/  

En réaction à cette proposition, le Syndicat des exploitants forestiers nationaux du Cameroun est monté au créneau en adressant au Premier ministre, une requête aux fins d’une baisse des droits de sortie des bois exportés et autres taxes prévues dans la loi de finances 2024. Ainsi, les acteurs de l’industrie du bois suggèrent au gouvernement de s’en tenir aux recommandations antérieures des Comités interministériel et ad hoc créés en mars 2023 par le Premier ministre avec pour missions d’examiner les doléances des entreprises de la filière bois au Cameroun et de proposer des mesures transitoires à prendre par le gouvernement avant l’interdiction envisagée de l’exportation des grumes. Il s’agissait notamment de : relever les droits de sortie sur les grumes de 35 à 60% et maintenir le statu quo ; appliquer des taux de droit de sortie allant de 2 à 5% pour l’exportation des produits semi-finis, 0% pour l’exportation des produits finis et maintenir ce taux à 10% de la valeur FOB des essences pour les produits de la première transformation.

Le Syndicat des exploitants forestiers nationaux du Cameroun annonce une conférence de presse pour ce lundi 11 décembre 2023. Un rendez-vous qui souligne l’urgence d’un dialogue entre le gouvernement et les exploitants forestiers pour trouver des solutions équilibrées qui favorisent le développement durable du secteur tout en préservant sa contribution cruciale à l’économie nationale. La stabilité future du secteur semble dépendre de la capacité des parties prenantes à trouver un terrain d’entente et à mettre en place des politiques qui soutiennent à la fois la croissance économique et la préservation des ressources forestières.

Lire aussi :  https://ecomatin.net/filiere-bois-le-cameroun-a-exporte-97-de-ses-grumes-vers-s-lasie-en-2021/

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page