A la UneBusiness et Entreprises

Hôtellerie : le belge IIDG va investir 120 milliards de Fcfa (+40 milliards) pour la construction de l’Hôtel du Lac Municipal

La société Internationale Infrastructure Development Group (IIDG) Cameroun SA a reçu l’autorisation de construire le 16 octobre 2023.

Dans un arrêté ministériel signé le 16 octobre 2023, Bello Bouba Maigari Ministre d’Etat, Ministre du Tourisme et des Loisirs attribue l’autorisation de construire du complexe hôtelier du Lac à la société Internationale Infrastructure Development Group (IIDG) Cameroun SA . La société belge est désormais propriétaire du permis de construire qui a longtemps freiné le lancement effectif des travaux de construction de cet établissement hôtelier depuis la pose de la première pierre par le Premier Ministre le 24 juin 2021.  « Ces travaux ne pouvaient pas commencer depuis la pause de la première pierre parce qu’il n’y avait pas de permis de construire. Ce dernier n’était pas encore sorti tout simplement parce qu’il y avait encore des travaux techniques et les travaux de structures qui devaient préalablement être faits. Il y avait aussi des négociations qui continuaient sur le contrat à la demande du gouvernement et il fallait tenir compte de toutes ces modifications avant de demander à nouveau un permis de construire. C’est un permis conforme qui est sorti le 16 octobre 2023 » . Selon les informations recueillies auprès de IIDG, le budget de projet de cet établissement hôtelier  a été revu à la hausse de 40 milliards de Fcfa. Il est passé de 80 milliards FCFA à 120 milliards de francs CFA. Soit une augmentation de 30% en valeur relative de l’enveloppe initiale. La société chargée de la construction et de l’exploitation de ce complexe hôtelier, IIDG explique que la revue à la hausse du budget de construction de l’hôtel du Lac est due à des pressions inflationnistes mondiales, entretenues par la Covid 19, le conflit en Ukraine, et l’appréciation continue des prix des matières premières. Il est également révélé par les mêmes sources que ce projet est entièrement financé par les promoteurs privés.

Lire aussi : Hôtellerie: la guerre des 5 étoiles annoncée au Cameroun (ecomatin.net)

Dans le cadre de ce projet dont la convention relative à la construction du complexe hôtelier cinq étoiles du Lac a été signée le 10 Septembre 2019 entre l’Etat du Cameroun et le groupe IIDG et la société à responsabilité limitée de droit camerounais Hôtels et Résidences du Cameroun (HRC), il y a une nouvelle réorganisation de la géographie des prestataires de services d’ingénierie. L’on note par exemple l’arrivée dans l’équipe du constructeur marocain TGCC (Travaux Généraux de Construction de Casablanca), acteur global dans les travaux industriels publics et du bâtiment avec 30 ans des bâtiments et celle des équipes du premier groupe hôtelier mondial.A encroire  l’entreprise, les travaux de construction de l’hôtel du Lac municipal ont repris sur le site. A date, le terrassement est presque terminé « 

Les équipes prestataires doivent prendre possession du site ce mois de novembre pour accélérer avec le terrassement et les autres travaux de construction. », martèle le porte-parole de IIDG Group Cameroun SA. En effet,  entre 2021 et 2022, ces travaux ont été arrêtés  pendant un an à cause de la pandémie du Covid-19.

Lire aussi : Tourisme: de belles perspectives pour le tourisme d’affaires au Cameroun (ecomatin.net)

Pour rappel, le complexe hôtelier du Lac est un établissement hôtelier  qui sera bâti sur une superficie de 60.000 mètres carrés au quartier administratif à Yaoundé.  Il sera distribué en 4 composantes dont une tour de 32 étages (la plus haute du Cameroun avec ses 108m), qui abritera un hôtel 5 étoiles de 209 chambres, 93 appartements de grand luxe, 47 suites, 7 suites présidentielles, plusieurs restaurants de spécialités, un skybar panoramique de 233m2, des SPA, des centres de fitness, des centres d’affaires, et un héliport sur le toit ; un auditorium, centre de conférences ultramoderne de 6000 places capable de booster le tourisme d’affaires et de conférences, à l’instar de Cape Town et Kigali International Convention Centers ; une tour annexe s’étirant sur 12 829 m2 d’espaces de bureaux ; et enfin des villas luxueuses en bordure du lac central.

Lire aussi : Attractivité : Le Cameroun reste une destination touristique, malgré les crises sécuritaires – EcoMatin

Par Albert AMOUGOU

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page