Business

Huawei évalue la numérisation des entreprises publiques camerounaises

Joseph Dion Ngute, le Premier ministre, a reçu le 11 avril dernier à Yaoundé, une délégation conduite par Philippe Wang, vice-président de la firme chinoise Huawei et Du Yin, directeur général de Huawei Cameroun.

Le gouvernement et son principal partenaire technique en matière des Technologies de l’information et de la communication font le point de leur coopération. Notamment, l’Accord de partenariat stratégique qui lie, depuis le 3 septembre 2018, le Cameroun et Huawei, dans le domaine des TIC. Selon cet accord, l’entreprise chinoise doit, à terme, numériser des entreprises publiques camerounaises du secteur de l’énergie, la sécurité sociale, le secteur postal, les télécoms, etc. Selon la délégation conduite par Philippe Wang, Huawei a commencé le transfert de technologie en matière de TIC ainsi que dans le domaine des câbles optiques sous-marins et les réseaux du Backbone de transmission par fibre optique, mis en place avec le concessionnaire public Camtel. Bien plus, l’on observe des avancées dans l’électrification rurale par énergie solaire photovoltaïque. Notamment, le projet d’électrification de 1000 localités par systèmes solaires photovoltaïques au Cameroun. Ce projet est mis en œuvre grâce à un partenariat avec la société chinoise, Huawei Technologies, pour la conception et le développement d’un projet d’électrification de 1000 localités par systèmes solaires photovoltaïques.


>> Lire aussi – Electrification rurale : Huawei Technologies étend son réseau de centrales solaires


Ce projet couvre l’ensemble du territoire national et vise à améliorer les conditions de vie des populations bénéficiaires en assurant une large couverture en énergie électrique dans les zones enclavées et éloignées des réseaux interconnectés. La finalité étant d’assurer l’accès à une énergie électrique de qualité aux Camerounais des zones rurales, à un coût maîtrisé. La phase 1 de ce projet est adossée sur une technologie moderne et novatrice. Il se traduit par la mise sur pied, à Yaoundé, d’un centre unique de surveillance et de supervision à distance, de toutes les unités et sites du projet sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit d’un Data Center qui devra  permettre, à distance de surveiller en temps réel, le bon fonctionnement de chaque site à partir des pupitres installés au centre, d’anticiper la correction d’éventuels défauts ou anomalies. Mais aussi de faciliter la recharge des codes et des crédits d’énergie, directement à partir des compteurs des consommateurs dans ces zones rurales. Huawei Technologies implémente également le concept de ville intelligente par vidéosurveillance au plan national et la gouvernance électronique.

En outre, trois institutions universitaires camerounaises ont déjà souscrit au «Huawei ICT Academy», à savoir, l’Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé, l’Ecole nationale supérieure des postes et télécommunications (SUP’PTIC) et l’Institut universitaire de la côte (IUC). A travers le programme «Huawei ICT Academy», le groupe chinois a déjà fait bénéficier à 30 étudiants camerounais, des formations en Chine à raison de 10 étudiants par an, tout comme 10 enseignants camerounais ont pu être formés et certifiés dans le domaine du « Routing & Swithing ».

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!