Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

Hydrocarbures : flou autour du projet gazier d’Etinde

Le 16 juin dernier devant les parlementaires, le ministre de l’Eau et de l’Energie a relevé que le développement de ce bloc gazier dépendra de Perenco.

Publiée mardi 27 juin 2023 à 21:53:54Modifiée mardi 27 juin 2023 à 21:54:03Temps de lecture 4 minPar Amina MALLOUM

Des incertitudes sur le développement du projet

Lors de son passage devant les parlementaires le 16 juin dernier, le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), a apporté quelques éclairages sur le développement du projet gazier d’Etinde situé dans la région du Sud-Ouest. A en croire ce dernier, le gouvernement n’a jusqu’à présent pas une visibilité sur ce projet.

Le projet gazier Etinde remonte à 2018. A cette période, une convention gazière avait été signée entre l’Etat du Cameroun et la Société britannique New Age, pour une durée de 25 ans renouvelable avec la société sus-citée.

Lire aussi : Projet pétro-gazier d’Etinde : la finalisation du rachat des parts de New Age par Perenco annoncée pour mi-2023

Cette convention consistait à l’installation et à l’exploitation d’une usine flottante de liquéfaction de gaz naturel dans le Bloc Etinde, région du Sud-Ouest Cameroun. L’usine flottante devrait donc transformer, une partie du gaz naturel en gaz naturel liquéfié et une autre partie en gaz domestique, en vue de leur mise à la disposition sur le marché local.

La mise en œuvre de cet important projet était conditionnée par le développement du champ d’Etinde par le Groupe contractant constitué de NewAge, Lukoil et Euroil(Bowleven). Cependant, les trois puits forés au cours de la période allant de 2018 à 2021 ont présenté un faible profil de production de gaz naturel. Par contre, il a été découvert un important gisement de condensats exploitable.

C’est ainsi que sur une production projetée de 3,1 trillions pieds cubes, les trois puits n’ont révélé que la présence de 1 trillion pieds cubesde gaz naturel ; production qui selon la société Cmlng S.A est insuffisante pour développer le projet d’installation et d’exploitation d’une usine flottante, au regard de l’important investissement qu’il nécessite.

Lire aussi : Energie : Perenco et Gabon Power Company s’engagent dans le développement d’une centrale à gaz à Mayumba

Le 07 juin 2022, le Directeur Général de la société NewAge a notifié le Minee de la signature d’un contrat pour la vente à Perenco-SNH de ses sociétés détentrices de l’intérêt dans l’association Etinde. 

Sauf que pour le moment, le gouvernement attend les conclusions de cet accord pour voir clair sur le dénouement du projet.  « La finalisation de cette vente est en cours et ce n’est qu’à son terme que nous saurons le sort que Perenco-SNH réserve au projet et à la Convention signée », fait savoir le Minee.

Selon les informations de Bowleven, partenaire du New Age dans le cadre de ce projet, « l’approbation réglementaire devrait être délivrée par la SNH et le gouvernement camerounais à la mi-2023 ».

Lire aussi : Projet pétro-gazier d’Etinde : Bowleven annonce des pertes de 598 millions de Fcfa au second semestre 2022

Rappelons que c’est le 25 janvier 2021, que les autorités  camerounaises ont accordé aux opérateurs une nouvelle autorisation d’exploitation de ce bloc pétrolier et gazier. « Nous sommes heureux d’annoncer qu’à la suite d’un dialogue constructif entre les partenaires de la joint-venture Etinde (Bowleven, New Age et Lukoil, NDLR) et la SNH (Société nationale des hydrocarbures), l’autorisation de demander un accord d’exploitation de remplacement a été accordée. C’est une nouvelle très positive pour le développement d’Etinde. Car, elle élimine la possibilité pour le gouvernement du Cameroun de retirer la licence Etinde aux partenaires de la joint-venture, après la fin de la période initiale de mise en œuvre du développement de six ans en janvier 2021 », se réjouissait Eli Chahin, PDG de Bowleven.

Le projet pétro-gazier d’Etinde couvre une superficie de 2 316 km2 dans la région du Sud-Ouest du Cameroun. Les acteurs impliqués ici sont Bowleven (25%) et ses partenaires New Age (dont les actifs sont en cours de passation à Perenco) et Lukoil (37,5%).

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner