Conjoncture

Hydrocarbures : La SCDP dénonce les pénuries artificielles

Le stockeur des produits pétroliers rassure de la disponibilité des produits pétroliers sur l’ensemble du territoire, mettant fin à la rumeur faisant état d’une pénurie.

Les produits pétroliers sont disponibles en quantité suffisante au niveau de la centrale, contrairement à la rumeur qui se propageait depuis quelques jours faisant état d’une pénurie du carburant. La Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP), stockeur des produits pétroliers, s’est fondue d’un communiqué le 7 septembre dernier pour démentir la rumeur. « Il n’y a aucun problème d’approvisionnement, ni de disponibilité des produits pétroliers sur l’ensemble du territoire », lit-on dans le communiqué signé Gabriel Ebokolo Eteki, directeur général adjoint de la SCDP.

La semaine du 3 septembre 2018 a en effet été marquée par des perturbations dans la distribution du carburant à Douala, notamment dans certaines stations-services du distributeur Total à sec pendant 48 heures, laissant penser qu’il s’agissait d’une pénurie de produits pétroliers. Dans un communiqué signé le 3 septembre 2018, le directeur technique chargé de la logistique et des transports au sein des entreprises Bolloré à Douala, en charge de la redistribution du carburant dans les stations Total indiquait : « une pénurie de carburant (super) est actuellement observée dans la ville de Douala. Nous invitons par conséquent tous les utilisateurs de véhicule à essence à faire leurs niveaux de carburant ». Suffisant pour emballer la toile qui se charge de relayer la rumeur d’une pénurie. Jusqu’à ce que la sortie de la SCDP renvoie plutôt la balle dans le camp des distributeurs. Selon SCDP, il appartient à chaque marqueteur de s’assurer de la disponibilité du produit dans son réseau de distribution. En filigrane, l’absence du carburant serait donc due à « des difficultés passagères » qu’éprouvent certains distributeurs en ce moment, et non d’une réelle pénurie. Et pour ces marqueteurs, poursuit le communiqué, la direction générale de la SCDP a entrepris des mesures d’urgence pour les aider à remédier à cette situation. Une série d’importations sont faites par la Sonara et par les importateurs, explique Gabriel Ebokolo Eteki.

Une concertation a d’ailleurs réuni la semaine dernière à Douala la SCDP, les différents acteurs de la chaîne logistique d’approvisionnement du pays en produits pétroliers et les marqueteurs. La SCDP qui est au centre de l’activité de stockage a tenu à repréciser les responsabilités des uns et des autres, qu’il s’agisse de la Sonara qui a la charge des approvisionnements, de certains importateurs, ou des marketers qui ont la responsabilité de s’assurer que le produit est disponible dans l’ensemble des réseaux de stations-services. « Il était tout à fait normal qu’à un moment donné on se réunisse pour parler des difficultés que les uns et les autres peuvent rencontrer en ce moment et qu’ensemble on puisse faire une ébauche de recommandations à adresser au gouvernement », commente le DGA de la SCDP.

Par la rédaction d'EcoMatin

La Rédaction EcoMatin

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!