A la UnePolitiques Publiques

L’actionnariat de la SNH devient entièrement public

C’est à la faveur d’un décret signé le 09 juillet dernier par le président de la République du Cameroun Paul Biya.

La Société nationale des hydrocarbures (SNH) du Cameroun vient donc de changer de statut. L’on apprend par un décret présidentiel signé ce 09 juillet qu’elle est « transformée en Société à capital public, ayant l’Etat comme seul actionnaire ». Certes, il n’est pas du tout aisé de dire avec exactitude qui détenait des actions dans le capital de la SNH en dehors de l’Etat, mais le décret de Paul Biya subodore que l’Etat n’était pas jusque-là l’unique actionnaire de cette société, comme c’est désormais le cas.


>> Lire aussi – Gaz naturel: la SNH permet au Cameroun d’intégrer le Top 20 des exportateurs


Mais, les missions de la SNH quant à elles restent presqu’inchangées. Ainsi, la SNH garde sa mission première de gérer les intérêts de l’Etat dans le secteur pétrolier et gazier. A ce titre, elle assure la promotion, le développement et le suivi des activités pétrolières et gazières sur l’ensemble du territoire national. Dans ce cadre, l’entreprise travaille en association avec des compagnies pétrolières internationales, veillant notamment au respect de tous les textes règlementaires ainsi qu’à la maîtrise des coûts d’exploitation et de production. La SNH est en outre, avec la mise en production du champ Mvia qu’elle opère depuis 2009, un opérateur pétrolier à part entière.

La SNH commercialise sur le marché international, par le biais de contrats, la part de la production nationale de pétrole brut qui revient à l’Etat, ainsi que la sienne propre, qui lui revient en tant qu’investisseur. Elle fait en outre du trading pour les associés de la SNH qui en font la demande. Les prix de vente des bruts camerounais sont fixés par rapport au Brent Daté, brut de référence du marché londonien. Suivant les conditions de marché, ces prix présentent une décote ou une surcote qui reflète la différence de qualité par rapport au Brent, le coût du transport jusqu’aux marchés cibles, la demande conjoncturelle pour ce type de brut, etc.


>> Lire aussi – Déjà plus de 167,56 milliards reversés au budget de l’Etat par la SNH


Dans l’exécution de sa mission, la SNH est associée à divers partenaires, c’est le cas d’Hydrocarbures Analyses Contrôles (Hydrac), International Business Corporation (IBC) ; Tradex S.A. Trading;Chantier Naval et Industriel du Cameroun (CNIC) ; Société Nationale de Raffinage (Sonara) ; Perenco Rio del Rey ; Perenco Cameroon (ex-Kelt Cameroun) ; Addax Petroleum Cameroon Company (APCC) ; Chanas Assurances S.A.; Société Camerounaise des Dépôts Pétroliers (SCDP) ; Cameroon Oil Terminal S. A. (COTSA S. A.) ; Cameroon Oil Transportation Company (Cotco) ; Cameroon Hotels Corporation (CHC-Hilton) ; TEPCAM ; Total E&P Cameroun (TEPC) (ex-Elf Serepca); Pecten Cameroon; Getram.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!