Politiques Publiques
A la Une

Immatriculation fiscale : le Minfi donne 04 mois de plus aux contribuables

En plus de ce report, le ministre des Finances fait aussi savoir dans sa correspondance que l’administration fiscale met à la disposition des employés du secteur public et privé des numéros d’identifiants numérique.

Dans le cadre de la production des Numéros d’identifiant uniques (NIU), lancé par gouvernement depuis le mois d’avril, le ministre des Finances (Minfi) Louis Paul Motaze, a signé le 28 juillet un communiqué dans lequel il informe que « le délai obligatoire pour la production des NIU ou de l’attestation de l’immatriculation fiscale pour les opérations à caractère économique est reporté au 1er janvier 2020 », peut-on lire sur le communiqué.  La production de cet identifiant numérique, qui vient de subir un nouveau report devait s’achever le 30 juin, puis reporté au 30 septembre.

L’autre information majeure qui ressort de la communication du ministre est relative à la mise à disposition de ces NIU. « le ministre des Finances porte à la connaissance des salariés du secteur public et ceux du secteur privé affiliés à la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) que l’administration fiscale met progressivement à la disposition de tous les employeurs les Numéros d’identifiant uniques (NIU) de leurs employés », lit-on. La décision de Louis Paul Motaze vient permettre la décongestion de  la plateforme d’immatriculation en ligne des contribuables personnes physiques mise sur pied par la Direction des impôts (DGI) qui rencontre des bugs. Cette dernière a vu ses horaires de consultations ramenées de 22h à 4h du matin, pour assurer une certaine fluidité du service.

Il poursuit en disant : « Lesdits numéros devront être portés sur les différentes fiches de paie et serviront pour toutes les opérations à caractère fiscal. En conséquence, tous les contribuables salariés qui n’ont pas encore obtenu leur numéro fiscal sont dispensés de la procédure d’immatriculation fiscale en ligne déjà faite pour leur compte par l’administration fiscale », indique-t-il.

Si la production de l’attestation d’immatriculation des contribuables de l’Etat, elle existe depuis fort longtemps au Cameroun. Cette dernière qui s’étend alors à tous les contribuables est un moyen d’éviter la fraude fiscale. Le gouvernement entend aussi mettre fin au phénomène de racket qui a pris place dans les administrations publiques, où l’on fait payer à l’usager le moindre service rendu.

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer