Business et Entreprises
A la Une

Industrie chimique : au Cameroun Hoka Industrie (détergent Madar) augmente son capital de 2 milliards de FCFA pour éviter la faillite

Cette entreprise du groupe créé par le Libano-camerounais Ibrahim Hoballah affiche des capitaux propres inférieurs à la moitié du capital social jadis de 835,7 millions de FCFA.

Pour se sauver de la faillite, Hoka Industrie Sarl (unité de production du détergent Madar, la mayonnaise et margarine Roma) a décidé procéder à une augmentation de son capital de 1,9 milliard de FCFA. Ainsi, selon les sources d’EcoMatin, ce capital a été porté de 835,7 millions de FCFA à 2,735 milliards de FCFA. Ceci, apprend-on, pour compenser « les créances certaines, liquides et exigibles ».  En d’autres termes, l’entreprise fait face à des dettes non soldées.

En attendant que ces dettes soient réglées, Hoka Industriel Sarl a donc décidé d’oxygéner ses finances à travers une augmentation de son capital qui permettra à l’entreprise de poursuivre les activités « malgré le fait que les capitaux propres sont devenus inférieurs à la moitié du capital social », révèle les sources d’EcoMatin. Cette augmentation du capital a été soumise à la Justice pour quitus. La restructuration va durer deux ans.

Hoka Industrie Sarl fait partie de l’empire bâti par le Libano-camerounais Ibrahim Hoballah installé au Cameroun depuis 1992. Il a acquis la nationalité camerounaise en 2020. Le groupe Hoballah est constitué de nombreuses sociétés dont, Hoka Industrie, la Sci Hoka Immo (construction immobilière), la SPN (unité de fabrication de mèches, postiches et perruques), la Mdc (usine de fabrication de matelas, mousse) et une unité de fabrication de tôle.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page