A la UneConjoncture

Piccini recherche des financements pour achever le stade d’Olembe

Le but de sa visite au Cameroun est d’obtenir de Louis Paul Motaze, ministre des Finances un accord de cautionnement pour lever des fonds auprès d’une banque locale au profit de « Gruppo Piccini ».

Makonnen Asmaron, président du groupe Piccini  est en visite au Cameroun. Il a été reçu en audience tour à tour par Joseph Dion Ngute, premier ministre et Louis Paul Motaze, ministre des Finances. Le président du groupe italien Piccini en personne est venu au Cameroun pour rencontrer les autorités susceptibles d’aider la multinationale à obtenir les financements nécessaires, dans le cadre de la construction du complexe sportif d’Olembe, une banlieue de Yaoundé.

Mercredi 24 juillet,  il a rencontré, à Yaoundé, le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motaze, pour la signature d’une convention de cautionnement pour que l’entreprise obtienne un financement auprès des banques locales, dans le but d’accélérer le chantier. « Les discussions sont très avancées entre les banques locales dans ce sens. La visite de ce jour permettra une avancée encore plus importante vers la finalisation des travaux », indiquent les services du ministère des Finances.

« C’était pour rassurer le ministère que nous allons terminer les travaux avant la fin de l’année [2019]. On a récupéré le temps perdu. On rassure aussi le peuple camerounais qu’il va avoir un des meilleurs stades non seulement en Afrique, mais probablement dans le monde », a déclaré pour sa part le président de Piccini.

Avec le PM, l’un des enjeux de la rencontre était l’évaluation du niveau d’avancement des travaux et de l’exécution d’une convention de financement pour l’accélération des constructions, dans la perspective des compétitions que le Cameroun abrite dès 2020.

Dans le cadre de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 qui a été retirée au Cameroun, la société italienne Piccini doit construire un complexe sportif, dont un stade de 60 000 places à Olembe, pour un montant de 163 milliards FCFA. L’infrastructure aurait dû être livrée au mois de septembre 2018. Actuellement, le chantier n’est toujours pas achevé.

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer