Politiques Publiques

Infrastructures routières: de nouveaux préfabriqués pour les ponts métalliques

Réceptionnés mercredi dernier à Douala par le Secrétaire d’Etat aux Travaux publics Armand Ndjodom, ils rentrent dans le cadre du projet de construction de 55 ponts métalliques lancé en 2015 par le gouvernement.

Le ministère des Travaux publics vient de réceptionner une cargaison de 195 conteneurs de matériaux préfabriqués à Douala. Ceux-ci sont dédiés à la construction de 55 ponts métalliques dans les dix régions de Cameroun. Un projet lancé en 2015 dans le but d’étendre le réseau routier, afin de faciliter le déplacement des biens et des personnes sur le territoire national. À ce jour, 412 conteneurs de matériaux préfabriqués ont déjà été livrés par la société américaine Acrow et enlevés du port de Douala. Une centaine de ces conteneurs ont déjà été dépotés, c’est-à-dire vidés de leurs contenus, et certains éléments métalliques acheminés sur les sites. 195 conteneurs sont stockés dans l’enceinte du Matgénie à Douala et 117 en cours d’acheminement (quittant du site de Medlog).

Pour rappel, ce projet de construction de 55 ponts métalliques consiste précisément à améliorer les voies d’accès de certaines grandes zones de production agricole d’ouvrages flexibles, afin de faciliter le déplacement des biens et des personnes

La descente du secrétaire d’Etat pour la réception de ces matériaux métalliques à Douala, a été couplée à la visite du site de construction du pont sur la rivière Bella (l’un des 55 ponts prévus) sur l’itinéraire Elogbatindi-Memel-Bipindi, département de l’Océan. Pour mémoire, il est envisagé la construction de 07 ponts métalliques dans la région du Sud, 11 ponts dans la région de l’Est, 9 dans le Nord-Ouest, 7 à l’Ouest, 4 dans le Sud-Ouest, 3 dans le littoral, 5 ponts pour chacune des régions de l’Adamaoua et du Centre et 2 ponts pour chacune des régions du Nord et de l’Extrême-Nord.

Pour rappel, ce projet de construction de 55 ponts métalliques consiste précisément à améliorer les voies d’accès de certaines grandes zones de production agricole d’ouvrages flexibles, afin de faciliter le déplacement des biens et des personnes. Il a été lancé en 2015 après la signature, en décembre 2014, d’un contrat entre Emmanuel Nganou Djoumessi, alors ministre en charge de l’Economie, et des représentants de Acrow Corporation-USA et Ellipse Projects SAS, entreprises chargées des travaux. Il est financé à hauteur de 45 milliards de FCFA grâce aux crédits contractés chez Exim Bank US.[author title= »La Rédaction EcoMatin » image= »http:// »][/author]

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer