Business

Innovation : Des bouteilles de gaz translucides bientôt produites au Cameroun

Elles sortiront dès 2020 d’une usine en chantier à Nkoloman, dans le département de la Mefou-et-Akono, région du Centre.

C’est une préoccupation majeure pour les ménagères, surveiller le niveau de consommation de sa bonbonne de gaz. Cela sera bien possible dès septembre 2020 avec la mise en service de l’usine de production des bouteilles de gaz de Nkoloman, dans le département de la Mefou-et-Akono, région du Centre. Le projet Akeno porté par l’homme d’affaires Hubert Otele Essomba aura la particularité de produire des bouteilles de gaz en matériaux composites, n’explosant pas au feu, légère, translucide et facile à porter.

350 000 bouteilles de gaz par an sortiront de cette usine qui a vu sa première posée dernièrement par le ministre en charge de l’Industrie, Ernest Gbwaboubou.

Outre les 600 emplois directs qui pourront y être créés, ce projet, précise-t-on, va surtout permettre d’améliorer l’accès au gaz domestique, accroître le nombre de ménages utilisant le gaz, lutter contre le phénomène de siphonage, etc. Le promoteur de ce projet, Hubert Otele Essomba pense que, « l’investissement qu’il faut dans les bouteilles ne correspond pas à la demande. Aujourd’hui, il faut à peu près six millions de bouteilles en circulation en plus. Il y en a trois millions. Donc, il faut investir massivement là-dessus. Comme plus-value, nous allons participer à la baisse de la balance commerciale parce que les bouteilles en matière métallique sont actuellement importées dans la plupart des cas. Or, nous allons produire localement. Au niveau de l’aménagement du territoire, nous allons contribuer à un aménagement infrastructurel dans toute cette zone ». Les infrastructures en question vont s’étendre sur deux hectares avec une usine, des bureaux, un entrepôt, etc.

Initiative inspirante

Pour le ministre Ernest Gbwaboubou, cette initiative qui devrait en inspirer d’autres, bénéficiera d’un accompagnement soutenu du gouvernement camerounais. «Nous accueillons tous les opérateurs économiques qui se présentent à nous et qui veulent investir. Nous les accompagnons, facilitons les différentes procédures et nous les mettons à la disposition de l’API qui les aide dans le montage des dossiers et qui suit jusqu’à l’aboutissement. Cette société a présenté son projet. Nous avons estimé qu’il est porteur et les incitations ont été sollicitées auprès du ministre des Finances, lesquelles ont été accordées. » En rappel, c’est en mars 2017, après avoir rempli certains préalables, que le promoteur de ce projet a signé une convention d’exonérations fiscalo-douanières de près de 10 milliards de FCFA avec l’Agence de Promotion des Investissements (API), dans le cadre de la loi de 2013 portant les incitations à l’investissement privé en République du Cameroun.

Par Blaise ESSAMA

La Rédaction EcoMatin

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!