A la UneConjoncture

Insertion professionnelle : l’Etat prévoit 109 milliards F pour trois millions d’emplois en 2023

Ce plan d’action entre dans le cadre de la politique nationale de l’emploi pour le quinquennat 2019-2023.

Les membres du Comité interministériel  de suivi de l’emploi (CISE) se sont réunis le 10 juillet 2019 à Yaoundé.  Ils ont validé la nouvelle Politique nationale de l’emploi  (PNE) afin de l’arrimer aux agendas 2023 des Nations-Unies et à la deuxième phase de la vision 2035 post DSCE.  L’objectif de la PNE est d’améliorer le fonctionnement du marché du travail au regard de l’évolution de l’économie nationale.

D’après le plan d’actions prioritaires de la PNE, au cours de la période 2019-2023, les pouvoirs publics envisagent de créer 3 millions d’emplois, soit en moyenne 350 707 emplois potentiels par an. Le CISE vante que avec  la prise en compte des activités des entreprises du secteur privé, des coopératives, des ONG et des collectivités territoriales décentralisées, ce chiffre pourra passer à 500 000 emplois chaque année. En outre, la mise en œuvre de cette politique nationale de l’emploi pour le quinquennat 2019-2023 doit coûter  109,3 milliards FCFA. Dans les détails, 87,5 milliards FCFA seront mobilisés à travers le budget d’investissement public et 21,8 milliards FCFA par les partenaires techniques et financiers.

D’autre part, afin de relever le niveau de l’emploi au Cameroun, les recommandations ont été faites pour promouvoir l’emploi décent. Notamment  au niveau des projets d’investissement publics et l’approche à haute intensité de main-d’œuvre. Mais aussi en élargissant la création et la promotion de la TPE et de la PME/PMI ainsi que l’incitation à l’entrepreneuriat et améliorer l’employabilité de la main d’œuvre. Dans un contexte où le Cameroun est en chantier, le secteur attend jouer son rôle de régulateur du marché de l’emploi pour mieux accompagner le secteur privé dont le potentiel en termes de création d’emplois est énorme. La priorité devra être accordée à la mise en avant des champions nationaux et des nouveaux métiers porteurs de croissance comme les TIC. Il est surtout question de prioriser l’emploi lors de l’élaboration du budget dans chaque département ministériel.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!