Conjoncture

Investigations: désormais plus de tabous sur la criminalité financière

Trois ouvrages du Pr Kelly MUA Kingsly qui seront dédicacés demain à Yaoundé apportent des éclairages sur les nouvelles techniques des délinquants à col blanc. C’est une véritable immersion au cœur des pratiques nouvelles et émergentes de lutte contre la criminalité financière à l’heure de l’intensification de la financiarisation de l’économie qui est proposée aux lecteurs.

Les techniques de criminalité financière se complexifient de plus en plus. Et, la riposte devrait être à la hauteur de la menace. C’est le pari que s’est lancé le Pr Kelly MUA Kingsly à travers trois ouvrages dont la dédicace aura lieu demain à Yaoundé. Il s’agit de « Forensic Accounts and Ethics », « Corporate Fraud Risk Management » et « Financial Crime Investigation ». Les invités à cette cérémonie de dédicace, notamment, le Président Directeur Général (PDG) de la Standard Charter Bank, UGHA CHUKS, mais également un important gratin du monde de la finance au Cameroun (banques, assurances, micro-finance, DSX, etc.); les autorités en charge des finances publiques, de l’économie et de la lutte contre la corruption ; les chefs des missions diplomatiques et consulaires ; les organisations de la société civile ; des professions libérales (experts comptables, notaires, avocats, etc.). Mais aussi des partenaires et sponsors (Standard Chartered Bank, Banque Atlantique), qui feront donc une véritable immersion au cœur des pratiques nouvelles et émergentes de lutte contre la criminalité financière (délinquance à col- blanc) à l’heure de l’intensification de la financiarisation de l’économie.

Pour le Pr Kelly MUA Kingsly, les seuls contrôles règlementaires ne suffisent plus pour lutter contre la criminalité financière, il faut désormais utiliser les méthodes propres aux enquêtes policières pour venir à bout des criminels à col blanc

Les autorités judiciaires camerounaises auront désormais à leur portée un outil de référence en matière des techniques à même de mettre à nu toutes les nouvelles techniques des détourneurs des fonds publics, et pouvoir lever ainsi tout soupçon de condamnations politiques aux victimes de l’opération « Epervier » par exemple. Pour le Pr Kelly MUA Kingsly, les seuls contrôles règlementaires ne suffisent plus pour lutter contre la criminalité financière, il faut désormais utiliser les méthodes propres aux enquêtes policières pour venir à bout des criminels à col blanc. Et, c’est la plus-value qu’apportent ces trois ouvrages.  Dans « Financial Crime Investigation » par exemple, l’auteur part d’un constat, les délits financiers  couvrent un large éventail d’infractions généralement de nature internationale. Ces crimes affectent les individus, les entreprises, les organisations et les nations. Étant la menace la plus insidieuse d’aujourd’hui pour notre mode de vie, les marchés financiers et les économies, « Financial Crime Investigation » cherche à jeter une lumière substantielle dans un aspect relativement nouveau dans les économies africaines car, touchant directement d’autres aspects tels que: les types de criminalité financière, une vue d’ensemble de la criminalité financière ; points communs et convergence ; techniques d’enquête sur les crimes financiers ; blanchiment d’argent. Toute chose qui constitue des délits financiers, l’identification des fondements des enquêtes sur les crimes financiers, la relation entre le droit pénal et les règlements sur les délits financiers, les moyens et méthodes pour prévenir ou réprimer les délits financiers. Ce livre, précise-t-on, habilite ses lecteurs avec les outils et les techniques nécessaires pour gérer les enquêtes de criminalité financière à tous les niveaux. Il est principalement destiné à être un manuel pour ceux qui souhaitent jouer un rôle majeur dans les enquêtes sur les crimes financiers.

 

 

 

 

 

 

« Forensic Accounts and Ethics », un guide pratique  pour la comptabilité judiciaire

Pour sa part, dans « Forensic Accounts and Ethics », à travers un langage succinct et simple, le Pr Kelly dirige ses lecteurs à travers le rôle, l’importance, la nature et la portée du travail des experts comptables, des experts en finance et comptabilité judiciaires, comptabilité et des audits. Il fait un pas de plus pour expliquer le comportement éthique minimum attendu des experts en finance et comptabilité judiciaires. Ce guide pratique à jour, explique les aspects critiques de la comptabilité judiciaire tels que: la nature et portée de la profession, principes de fraude financière, méthodes et techniques de comptabilité judiciaire, traçage, déconstruction et reconstruction des preuves criminelles dans les cas des fraudes, les procédures d’analyses de la comptabilité judiciaire, etc. Selon son auteur, « Forensic Accounts and Ethics » est particulièrement important pour ceux qui travaillent dans le cadre de la fonction publique (nationale et internationale), des sociétés privées (banques, compagnies d’assurance/entreprises, avocats, etc.) dans cette période où les organisations doivent surmonter le défis de la criminalité financière et de la fraude au profit d’une gestion rationnelle et rigoureuse des ressources. De l’avis de son auteur, les idées promues dans ce livre pourront aider à améliorer l’efficacité des comptables publics et privés à différents niveaux dans la profession.

Ce texte explique la diversité des problèmes et des défis qui subsistent pour lutter contre la fraude en entreprises et l’atténuation des risques en une période de croissance technologique rapide

Pour ceux qui cherchent à comprendre l’art de la juricomptabilité, cet ouvrage  est une référence qu’il convient d’explorer, signale-t-on. Surtout que le rythme et la portée de la fraude en entreprise continue son évolution rapide, dévastant et souvent de manière inattendue dans cette période de crise économique. Les entreprises travaillent sans relâche pour assurer une approche pratique et efficace dans la lutte contre la fraude et de la gestion des risques, car elles ont des effets dévastateurs sur l’image et la confiance dans la société. La maîtrise de la gestion des risques et de l’élaboration des politiques est, explique-t-on, en totale exposition dans ce livre. Il fournit au lecteur un manuel concis d’information axée sur le savoir et sur l’action sur cet aspect complexe, mais extrêmement vital de la gouvernance d’entreprise et du respect des politiques de conformité; dans l’économie mondiale d’aujourd’hui. Ce texte explique la diversité des problèmes et des défis qui subsistent pour lutter contre la fraude en entreprises et l’atténuation des risques en une période de croissance technologique rapide. En fin, « Corporate Fraud Risk Management », en  plus d’être un manuel d’auto-assistance pour ses utilisateurs, ce livre, informe-t-on, est également un manuel des propriétaires pour aider leurs organisations à devenir plus performantes.


>> Lire aussi – l’ANIF a reçu plus de 5000 dénonciations de blanchiment d’argent en 2017


En rappel, dans son dernier rapport d’août 2017 sur la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique Centrale (Gabac) détaille comment les nouveaux moyens de paiement (mobile money, carte prépayée, paiement en ligne) peuvent favoriser la criminalité financière. Le Gabac  souligne par exemple la faiblesse de l’encadrement juridique de l’offre de ces nouveaux moyens de paiement. « L’essentiel des dispositions dans la Cemac tendent à poser des principes génériques sans formuler de réelles obligations contraignantes», Les auteurs pointent notamment le flou juridique entourant les rapports entre les établissements de crédit et leurs partenaires, mais aussi la responsabilité des différents acteurs de la chaîne des nouveaux moyens de paiement. « Par ailleurs, le caractère limité de l’obligation de traçabilité, qui n’est que de trois ans dans la Cemac, alors qu’elle est de dix ans dans la UEMOA, constitue une insuffisance. » Et de conclure : « Le cadre juridique Cemac se caractérise par une certaine vacuité sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme via les NMP. […] Si le dispositif juridique de la Cemac vise à encadrer l’utilisation de la monnaie électronique dans la sous-région, il ne prend pas en compte de façon adéquate les objectifs de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. »

Pr Kelly MUA Kingsly: un expert en Juricomptabilité et Investigation financière

C’est l’un des meilleurs experts en matière de Juricomptabilité et Investigation financière que compte le Cameroun. Au fil des années, le Pr Kelly MUA Kingsly a fait preuve de qualités exceptionnelles dans ce domaine en tant que professionnel en gestion des finances publiques, en développement, coopération internationale, en administration publique, en gestion des projets, audit et contrôle financiers. Sa solide expérience académique et professionnelle a été bâtie auprès du gouvernement camerounais, du système des Nations Unies, de la Banque Africaine de Développement (BAD). Ce qui a façonné son expertise dans ce domaine de choix: Juricomptabilité et  d’Investigation Financière. Ses nombreuses certifications et publications (livres et articles en ligne) sur des sujets tels que la juricomptabilité, la fraude, la corruption, la gestion du risque en entreprise, pour ne citer que ceux-là, le placent dans le peloton de tête des experts en la matière sur le continent. A propos, il est membre fondateur de l’Ordre International des juricomptables à Nairobi au Kenya, conférencier et collaborateur  à l’université panafricaine de Yaoundé au Cameroun, membre exécutif de l’Association des juricomptables certifiés, membre de l’Edward S Mason Program en politique et gestion publiques.

Il est actuellement sous-directeur des opérations financières de l’Etat à direction générale du Trésor, de la coopération financière et monétaire, direction de la Trésorerie au ministère des Finances

Egalement, il est enseignant à l’université de Coppershore de Zambie, Certified Forensic Accountant, Certified Financial Investigator, etc. Il est actuellement sous-directeur des opérations financières de l’Etat à direction générale du Trésor, de la coopération financière et monétaire, direction de la Trésorerie au ministère des Finances. Son parcours académique débute en 2000 à l’obtention de sa LL.B délivrée par l’université de Dschang au Cameroun suivie d’une LL.M en English Common Law délivrée par la même université en 2001. Par la suite, il entre dans la prestigieuse Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature à Yaoundé au Cameroun, de laquelle il obtient un Master en gestion des finances publiques en 2005. Le Pr Kelly Mua kingsly a, par la suite, obtenu sa qualification  de juricomptable professionnel en 2011 à l’Institut canadien de Juricomptabilité. Cette institution qui jouit d’une très bonne réputation en la matière. Un an plus tard, en 2012, il obtient dans la même institution une certification professionnelle d’enquêteur Certifié en finances.


>> Lire aussi – Fraudes fiscales : Commissionnaires agréés en douanes et importateurs épinglés


Dans sa quête permanente du savoir et du savoir-faire, le Pr Kelly Mua Kingsly rejoint la très prestigieuse Harvard Kennedy School of Government en 2014 où il obtient sa qualification en intendance financière. Il poursuivit sa quête de connaissances à l’Université  Charisma aux Antilles britanniques où il obtient un Ph.D. en politiques publiques et gestion des affaires en 2015 avec sa thèse portant sur « La lutte contre la fraude et la corruption au Cameroun et au Nigeria ».

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!