Business et Entreprises

Investissements : Kribi nouveau pôle industriel du Cameroun

Génie civil, agroalimentaire, cimenterie, télécommunications, les installations industrielles se multiplient dans la cité balnéaire. Le complexe industrialo portuaire devrait favoriser l’émergence d’une ville nouvelle de 100 000 habitants. Ce week-end encore, la ville de Kribi a été le théâtre de l’inauguration par Tractafric Equipement d’une usine d’assemblage d’engins lourds dans la ville.

Tractafric Equipement aujourd’hui ; cacao Atlantic Cocoa Corporation (ACC), hier. Jour après jour, la ville de Kribi prend les allures d’une côte industrielle. Plus d’une trentaine d’entreprises ont déjà pris leurs quartiers dans la ville balnéaire. Le visiteur peut déjà admirer les installations de Cemtech Industries Cameroun (cimenterie), Société industrielle de construction d’appareils électroménagers et de climatiseurs, Bolloré Transport Logistique (Btl), Ocean Shipping and Logistics Company S.A., Kribi Island Service (Kil), Société d’exploitation des parcs à bois du Cameroun (Sepbc), IHS (télécommunications), etc. Le gouvernement envisage aussi de construire une raffinerie dans la ville.

Lire aussi : Tractafric inaugure une usine d’engins lourds à Kribi

En tout, les travaux réalisés par la trentaine d’entreprises qui ont déjà obtenu les autorisations d’occupation temporaire (AOT) dans la zone industrielle du port autonome de Kribi en cours d’aménagement représentent un investissement cumulé de plus de 100 milliards de FCFA. Le complexe Industrialo-Portuaire à Kribi intègre l’aménagement et le développement des zones industrielles et la construction d’une ville nouvelle de 2100 ha qui pourra accueillir 100 000 habitants. Selon les projections du troisième recensement général de la population et de l’habitat, la population de la ville était estimée à 100 000 habitants et 2015, contre 55 702 en 2002. L’arrondissement de Kribi concentre, à lui seul, 43,8% de la population du département de l’océan et presque 80% de la population urbaine avec un taux d’urbanisation qui atteint 52,8%.

L’aménagement et le développement de la zone industrielle comprend une zone pour l’industrie lourde (9 200 ha) ; une zone pour l’industrie légère (7 050 ha) ; une zone pour l’industrie des services (4 700 ha). Le projet de développement d’une zone économique au Port de Kribi consiste en l’aménagement l’exploitation et l’entretien d’un espace viabilisé de 455 hectares, doté d’infrastructures de qualité et sécurisé, en vue de l’installation d’entreprises logistiques et industrielles de premier ordre dans la zone industrialo-portuaire de Kribi. La composante immobilière du projet prévoit la construction d’un centre des affaires moderne (espaces commerciaux, bureaux, centre d’exhibition, conférences etc.) et d’entrepôts prêts à la location.

Lire aussi : Trafic maritime : le Port de Kribi atteint sa 1000ème escale

Ville nouvelle

Ce projet est déterminant pour la montée en puissance des trafics au Port de Kribi dans la mesure où il lui permettra de disposer d’importantes capacités de stockage et de traitement de marchandises et d’implanter, grâce à la qualité des aménagements et aux incitations administratives, fiscales et douanières dont pourraient bénéficier les entreprises désireuses de s’y installer, des activités logistiques, commerciales et industrielles à forte valeur ajoutée. Il est par ailleurs d’une importance capitale pour le Cameroun d’une manière générale en ce qu’il favorisera la compétitivité du commerce extérieur par la baisse des coûts de transport et de la logistique ainsi que de l’industrialisation de l’économie locale et nationale par la mise en valeur et la transformation des ressources naturelles agricoles et minières.

Lire aussi : Le Port de Kribi recherche 400 milliards pour son extension

Dans l’article « Dynamique spatiale de la ville de Kribi : facteurs et conséquences » paru dans la Revue « Afrique Atlantique », les chercheurs Frédéric Saha, Mesmin Tchuindjang, estiment qu’en 2025, la ville de Kribi sera complètement reconfigurée par le port. « En 2015, Kribi est parmi les plus grandes villes du Cameroun. L’emprise urbaine est de plus en plus en vaste. Les fronts urbains s’organisent autour des axes routiers vers le sud sur la route de Campo et vers le nord sur la route d’Edéa. L’impact du projet de construction du port en eau profonde au sud de la ville (Mboro) est aussi visible dans la ville. À l’horizon 2025, le complexe portuaire drainerait 45 000 nouveaux citadins. La population de la ville serait alors de 170 000 habitants. 900 ha supplémentaire auront été bâtis avec création d’une nouvelle ville », écrivent-ils.

Lire aussi : Transport maritime une ligne de cabotage pour relier les ports de Kribi et de Douala

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page