Conjoncture
A la Une

Jean-Claude Tsila, le préfet du Mfoundi, n’est plus

L'administrateur civil principal a rendu l'âme ce mercredi 12 août des suites maladie à l'hôpital général de Yaoundé.

La nouvelle est tombée tel un couperet en début de soirée sur la capitale politique Yaoundé. Jean Claude Tsila, préfet du département du Mfoudi, est décédé des suites de maladie, au centre des urgences de Yaoundé où il était interné depuis quelques temps.  A l’annonce de son décès, le domicile du défunt préfet, sise à la montée Sonel Nlongkak à Yaoundé a été prise d’assaut par les proches, autorités administratives forces de maintien de l’ordre pour apporter du réconfort à la famille si durement éplorée.  

L’administrateur civil principal présidait aux destinées du département du Mfoundi depuis 2010, année au cours de laquelle il avait été nommé par le président de la République. Cependant, c’est en  1980 à sa sortie de l’Ecole nationale d’Administration et de magistrature (Enam), qu’il démarre sa carrière dans la préfectorale. Il aura entre autre occupé le poste de Préfet du Nyong et Mfoumou de 2008 à 2010. De son vivant aussi, Jean Claude Tsila  a été décoré commandeur de l’Ordre national de la valeur, il était le président de l’Association pour le développement de l’arrondissement de Soa dans la Mefou et Afamba, chef traditionnel à Oboa.

Lire aussi : Port obligatoire du masque: le préfet du Mfoundi en mode repression

Homme très rigoureux dans le cadre du travail, Jean Claude Tsila aura mené de multiples combats pour faire appliquer la réglementation dans la cité capitale, surtout en cette période de Covid-19. Il aura engagé entre autres actions un contrôle répressif du port du masque de protection dans les espaces publics de la ville de Yaoundé, un combat contre le désordre urbain et la circulation anarchique des transporteurs par motos dans le périmètre urbain. A cela s’ajoute un droit de regard sur l’encadrement de police municipale de la Communauté urbaine de Yaoundé, qu’il aura par ailleurs suspendu pour le période d’un mois.

Natif de la ville de Yaoundé, le 5 septembre 1956, Jean Claude Tsila était titulaire d’une licence en Droit. Il laisse une femme et 8 enfants.

Lire aussi : Coronavirus: le préfet du Mfoundi veille au respect des mesures gouvernementales

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer