Conjoncture
A la Une

Jean-Ernest Ngalle Bibehe proscrit la surcharge et exige le port du masque dans les transports en commun

Ces mesures prises par le ministre des Transports figurent parmi la flopée édictée par ce dernier ce mercredi 10 mars pour lutter de manière efficace contre la propagation du Coronavirus.

Le Cameroun est sur ses gardes et redoute sérieusement l’apparition sur son sol du nouveau variant de la Covid-19 qui sévit depuis quelque temps en Occident. Alors que la question d’introduction du vaccin dans le pays est déjà actée, les pouvoirs publics ont entrepris de réactiver avec vigueur les mesures édictées il y a un an lors de l’apparition de la maladie sur le sol camerounais.

Pour sa part, le ministre des Transports, Jean Ernest Ngalle Bibehe, a pris une série de mesures ce mercredi 10 mars 2021, concernant le secteur dont il a la charge. Parmi celles-ci, figure en bonne place le port obligatoire du masque dans le transport public des passagers, tout comme l’interdiction de la surcharge dans le transport interurbain, périurbain, urbain et rural des personnes.

Lire aussi : Lutte contre le covid-19 : le Cameroun se prépare à la vaccination

Le patron du maroquin des Transports prescrit en outre la désinfection systématique et quotidienne des véhicules, des navires, des voitures voyageurs, des infrastructures et de tous les équipements des aérogares, des terminaux des agences de voyages, des espaces et cabinets d’aéronefs ; l’interdiction des regroupements de plus de 50 personnes dans les halls d’embarquement et de débarquement ; l’organisation des embarquements et des débarquements, en vue des fluidifier le trafic passager au niveau des gares routières et ferroviaires, des agences de voyages, des aéroports et ports ; la mise en œuvre de toutes les mesures de distanciation sociale dans toutes les procédures concernant les passagers y compris la gestion des files d’attente au niveau des ports, aéroports, gares voyageurs et agences de voyages ; l’interdiction de la surcharge des passagers ; la mise en place des dispositifs de désinfection et de contrôle de température ; le port obligatoire du masque de protection dans les lieux publics (aéroports, ports, agences de voyages, gares routières et ferroviaires, transport urbain et interurbain de masse) ; la mise en place des séparateurs physiques entre le personnel et les passagers dans les zones d’échanges et de transactions répétées.

Lire aussi : Les festivités du 11 février 2021 annulées pour cause de Covid-19

Jean Ernest Ngalle Bibehe a en outre décidé des mesures spécifiques applicables aux centres de formation professionnelle du secteur, notamment le port obligatoire du masque de protection, la désinfection systématique et le respect scrupuleux de la mesure de distanciation sociale lors des sessions de formation et des examens. Celle-ci concerne les structures de formation en conduite automobile en l’occurrence. En ce qui concerne le transport des marchandises en transit, il est préconisé le contrôle sanitaire systématique des équipages des camions, uniquement dans les check-points conventionnels et aux frontières.

Le ministre appelle par conséquent au « civisme » et au « sens élevé de responsabilité » des acteurs de son secteur, pour lutter efficacement contre la prévalence de la pandémie de Coronavirus au Cameroun. D’après les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), le Cameroun totalise 38 988 cas de contamination pour 588 décès à la date du mardi 9 mars 2021.

Lire aussi : Le Minfi veut auditer les dépenses publiques liées au Covid-19

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page