A la UneConjoncture

Justice: l’ex-DG de la Sonara condamné à 15 ans de prison pour une affaire de 108 millions F.cfa

Charles Metouck est reproché d’avoir signé un protocole d’accord transactionnel illégal avec l’entreprise étrangère Win King, fournisseur de pétrole brut à la raffinerie.

Il passera les 15 prochaines années de sa vie derrière les barreaux. Charles Metouck, ancien directeur général de la Société nationale de Raffinage (Sonara) a été reconnu coupable par le ministère public pour un prétendu détournement de la somme de 108 millions FCFA. Charles Metouck était poursuivi en même temps qu’Albert Dikoume, directeur financier de la Sonara et Ngallé Noé, ancien chef du service export ainsi que Etienne Tiako, représentant de l’entreprise étrangère Win King, un fournisseur de pétrole brut à la raffinerie.

Le somme dont il est question avait été versée à Win King par erreur comme « intérêt sur crédit fournisseur », à travers une décision du directeur financier assumant l’intérim du Dg absent à cette période. Quelques temps après, le même directeur financier de la Sonara , va réclamer le remboursement de cet argent et geler le paiement de trois factures de Win King alors en instance à la Sonara  pour des livraisons ultérieures à la première, objet de contestation. Estimant que la Sonara abusait d’elle, Win King décidait de saisir un tribunal arbitral au Royaume Uni. Le service juridique de la Sonara, informé de la naissance du litige, émettait un avis conseillant au DG de transiger avec son fournisseur, dans le but d’éviter un « contentieux coûteux devant le tribunal arbitral de Londres ».

 C’est à la suite de cet avis que Charles Metouck va accepter de signer un accord transactionnel avec Win King, abandonnant ainsi, au cours des négociations, les réclamations concernant le paiement des 108 millions de FCFA. Le TCS, qui a connu du dossier, estime que le fait d’avoir abandonné les procédures de recouvrement de cet argent pour s’empresser de mettre sur pied un protocole d’accord est frauduleux. D’où la condamnation prononcée contre l’ex-Dg. « Je suis devant vous pour un détournement de 108 millions FCFA, qui ont d’ailleurs été restitués par le bénéficiaire. De l’argent versé par la Sonara alors que je n’étais pas là. Mes revenus annuels en tant que directeur général de la Sonara dépassaient les 108 millions », a expliqué Charles Metouck  aux juges peu avant le verdict final. « J’ai quand même porté la Sonara très haut ! J’ai fait des bénéfices en dizaines de milliards F. Pendant près de 10 ans, j’ai fait des chiffres d’affaires annuels jamais réalisés par le passé, de plus de mille milliards de F, faisant de la Sonara la 1ère entreprise en Afrique francophone. Si  je devais détourner, ce n’est pas 108 millions F. Ma peine est infamante. Je suis meurtri d’entendre que signer un protocole transactionnel pour éviter à l’entreprise d’être poursuivie et de perdre de l’argent est une faute », a expriméCharles Metouck.

 

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!