A la UneConjoncture

Kate Fotso primée meilleure femme entrepreneure africaine 2019

La Camerounaise a été distinguée le 30 octobre 2019 à Douala par le Club Afrique développement du groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank et SCB Cameroun. Le prix rend aux femmes qui œuvrent dans le milieu des affaires à travers la création d’entreprises et d’emplois.

Première édition, première lauréate. La Camerounaise Kate Fotso s’est vue décerner, mercredi 30 octobre 2019 à Douala, le premier prix du Stand Up For African Women Entrepreneurs (SUFAWE). Sur initiative de Club Afrique développement du groupe bancaire marocain Attijariwafa bank et SCB Cameroun, ce titre est un gage de reconnaissance des valeurs de leadership, d’engagement et de solidarité que la lauréate incarne et véhicule, à travers son action significative dans l’entrepreneuriat et aussi pour sa contribution à la création de valeurs ajoutées et d’emplois.

« Je suis fière de recevoir ce trophée que je dédie à toutes les camerounaises et à toutes les énergies qui œuvrent sans relâche pour créer de la valeur », a indiqué Kate Fotso, fondatrice et dirigeante de TELCAR COCOA« Nous sommes honorés de remettre ce trophée pour la première fois, en terre camerounaise, patrie de l’entrepreneuriat au féminin,  à une figure de proue au service d’une Afrique qui avance et dont l’action conduit à un impact positif», a pour sa part affirmé Mouna Kadiri, directrice du Club Afrique Développement.

Femme d’affaires, Kate Fotso est la veuve du défunt André Fotso, ancien président du Groupement inter patronal du Cameroun (GICAM), décédé en août  2016. Selon le magazine Forbes, l’entrepreneure est la 20e fortune (157,30 milliards FCFA) d’Afrique sub-saharienne francophone et la première femme à figurer dans le Top 30 des fortunes francophones d’Afrique. Fondatrice et dirigeante de TELCAR COCOA (cacao), elle est à l’initiative de l’académie des coopératives (Coop Academy), cofondée avec la Société financière internationale (IFC), filiale de la Banque mondiale. Kate Fotso exporte 30% de sa production chez CARGILL, entreprise nord-américaine spécialisée dans la fourniture d’ingrédients alimentaires et dans le négoce de matières premières.

C’est sans doute pour son potentiel que la jeune dame a été honorée au programme SUFAWE. Dédiée à l’entrepreneuriat féminin, l’initiative SUFAWE a été lancée lors du Forum international Afrique développement 2017 et consolidée par le partenariat signé entre le groupe Attijariwafa bank, la Banque Africaine de Développement (BAD), ainsi que plusieurs associations patronales féminines africaines portant sur l’accompagnement des femmes entrepreneures africaines. A travers ce projet, il est question de soutenir l’entrepreneuriat féminin en Afrique, donner plus  de visibilité et d’outils pour étoffer ce développement. Mais aussi, catalyser la création d’entreprise et contribuer au développement des communautés entrepreneuriales.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page