A la UneConjoncture

La Bad revendique un portefeuille actif de 1313 milliards FCFA au Cameroun

L’institution financière panafricaine indique par ailleurs qu’entre 1972 et 2019, 114 opérations ont été réalisées dans le pays, pour un engagement total de 2,913 milliards d’unités de compte, soit près de 2360 milliards.

Evalué à près de 1,621 milliard d’unité de compte (UC), soit 1313 milliards Fcfa, le portefeuille actif de la Banque africaine de développement au Cameroun (BAD) est de loin le plus important d’Afrique centrale. Celui-ci se décompose ainsi qu’il suit : 26 projets pour le secteur public (18 projets nationaux et 8 projets régionaux) totalisant des engagements de près de 1,365 milliard d’Uc, soit 1109 milliards Fcfa; et 07 projets du secteur privé pour un montant total de 225 millions d’Uc, soit près 204 milliards Fcfa. La répartition par secteurs de ce portefeuille fait ressortir que 43% des projets ont été financés dans les secteurs des transports et des technologies de l’information et de la communication, 20% dans l’amélioration de la gouvernance, 20% dans le secteur énergétique, 13% dans l’agriculture et l’environnement. Les secteurs de l’eau, de l’assainissement (2% pour les deux) et du social (2%) restent les parents pauvres des interventions de la banque dans le pays.


>> Lire aussi – Afrique centrale : la BAD choisit Yaoundé pour installer son bureau régional


La Bad, qui a signé hier avec les autorités camerounaises, l’accord d’établissement à Yaoundé du bureau de sa direction générale pour l’Afrique centrale, estime que, grâce à la mise en œuvre de ses différents projets au Cameroun, 4,6 millions d’agriculteurs ont vu leurs revenus augmenter entre 2005 et 2015 et 3000 hectares de forêt ont été replantés grâce à ses appuis. Sur la même période, 3000 km de routes transfrontalières ont été construites ou réhabilitées par la Bad et 625 centres de santé construits, « permettant à la population camerounaise d’accéder à des soins de qualité ». Par ailleurs, 2,7 millions de Camerounais vont bénéficier d’un accès amélioré à l’électricité d’ici 2020, grâce aux infrastructures électriques en cours de construction et financées en partie par l’institution panafricaine. En soutien à la politique d’émergence économique du gouvernement, la Banque africaine de développement continuera d’accompagner le Cameroun sur la voie de l’industrialisation et de la diversification économique à travers sa stratégie d’intervention dans le pays pour la période 2015-2020, qui repose sur deux piliers suivants : les infrastructures et la gouvernance sectorielle.

Quelques grandes opérations de la Bad réalisées en 2017 et 2018

  1. Le projet routier « Ring Road » d’un montant de 150 millions d’UC, soit environ 118 milliards Fcfa ;
  2. Le Projet d’interconnexion électrique Cameroun-Tchad d’un montant de 146 milliards Fcfa ;
  3. Le Projet de développement des chaînes de valeurs élevage et pisciculture d’un montant de 70 millions d’Uc, soit environ 54,7 milliards Fcfa ;
  4. Le Projet d’un pont sur le Logone (Cameroun-Tchad) d’un montant d’environ 29 milliards Fcfa.

Ainsi que différents appuis financiers à la consolidation budgétaire :

  1. L’octroi d’un appui budgétaire d’un montant de 150 millions d’Uc, soit environ 118 milliards de FCFA en 2017 ; de 150 millions d’euros, soit environ 100 milliards Fcfa en 2018 ;
  2. La préparation d’un appui budgétaire d’un montant de 100 millions d’euros, soit environ 66 milliards Fcfa en 2019.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!