Banques et FinanceBanques et Finances
A la Une

La Banque Nationale de Guinée Equatoriale va ouvrir une filiale au Cameroun

L’établissement de crédit a obtenu un agrément du ministère du Commerce pour exercer son activité au Cameroun.

Le secteur bancaire camerounais s’enrichit de la présence d’un nouvel établissement de crédit. Il s’agit de la Bange Bank Cameroun S.A. L’agrément commercial de cette nouvelle entité a été signé le 05 août dernier par le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana.

 A travers l’obtention de cet agrément, la filiale de la Banque nationale de Guinée Equatoriale (Bange) s’arrime ainsi à la loi du 21 décembre 2015, régissant l’activité commerciale au Cameroun. Celle-ci stipule en son article 5, qu’un étranger désirant exercer une activité commerciale au Cameroun « doit obtenir au préalable un agrément délivré par l’autorité compétente (le ministre du commerce dans le cas échéant ndlr) ».

Lire aussi : Covid-19 : pourquoi les banques boudent les liquidités de la Beac

Depuis 2018, la Bange avait entamé des démarches auprès de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) et des autorités camerounaises, pour l’ouverture d’une filiale au Cameroun. Le 1er juin de la même année, une délégation conduite par l’ambassadeur Equato-guinéen Anastaseo Asumu Mum Munos avait même été reçue à Yaoundé par le ministre camerounais des Finances. Louis Paul Motaze avait alors assuré ses hôtes que le gouvernement camerounais ne voyait aucun inconvénient au projet.

Détenu à 59% par l’Etat Equato-guinéen, la Bange, à travers sa filiale camerounaise aura pour dirigeants dès son lancement, Manuel Osa Nsue Nsua (Président du conseil d’administration) et Emilio Moyo Avoro (directeur général) ; tous de nationalité équato-guinéenne.

Lire aussi : Covid-19 : comment contraindre les banques à financer l’économie ?

Contraint par un marché local très étroit de 1,2 millions d’habitants qu’elle dispute avec CCEI-Bank GE, Société générale, BGFI, et Ecobank, la banque publique s’est engagée sur le chemin de l’extension de ses activités. Après le Cameroun, elle entend s’attaquer au marché européen. Un projet fort ambitieux pour un établissement de crédit dont le capital est passé à 20 milliards de FCFA en 2020.

Après l’agrément du Mincommerce, reste à présent celui du ministère des Finances et de la Cobac pour démarrer ses activités au Cameroun.

Lire aussi : 6472 milliards de total bilan pour les banques camerounaises en 2019  

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer