Banques et Finances
A la Une

La Beac injecte 600 milliards de F pour racheter les titres publics en zone Cemac

Ce programme d’intervention de la Beac vise à soutenir les Etats de la Cemac dont les économies ont été impactées par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Réuni le 22 juillet dernier en session extraordinaire, le Comité de politique monétaire(Cpm) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale(Beac) a décidé de mettre à la disposition des pays de la Cemac (Gabon, Congo, Cameroun, Tchad, de République centrafricaine et Guinée équatoriale), un montant de 600 milliards de F CFA. Cela se fera à travers un programme de rachat « ponctuel et ciblé » des titres publics émis sur le marché monétaire par lesdits pays. Le programme qui s’étend sur une période de 6 mois (avec une possible prolongation de 06 mois supplémentaires), fixe la maturité des titres publics à 10 ans maximum.

Lire aussi : Marché monétaire : les pays de la Cemac mobilisent 262,3 milliards de F CFA au mois de mars 2020

La mise en œuvre de ce programme d’intervention se fera « conformément aux dispositions du cadre réglementaire relatif aux règles et modalités d’intervention de la Beac sur le marché monétaire » peut-on lire sur le communiqué de presse signé par Abbas Mahamat Tolli.

Pour en bénéficier, le Cpm demande aux Trésors publics des différents pays, de réviser et de respecter leurs calendriers d’émissions de titres publics en concertation avec les Spécialistes en Valeurs du Trésor(SVT) de leurs réseaux respectifs et ce « en cohérence avec les dernières lois de finances adoptés dans chaque pays et les plans de financements budgétaires dans le cadre des programmes économiques et financiers avec le Fonds monétaire international (FMI) ».

Par ailleurs, la banque centrale a également décidé de reprendre avec les opérations d’injections de liquidités à long terme (la maturité ne dépassera pas 12 mois) auprès des établissements de crédit pour qu’ils continuent à financer l’économie. « L’accès à ces refinancements sera réservé aux banques qui s’engagent à ne pas réduire leur portefeuille de crédit à l’économie » précise le Cpm.

Lire aussi : Emission de titres publics : le Cameroun veut mobiliser 110 milliards de F cfa au 3e trimestre

Ces mesures rentrent dans le cadre des opérations annoncées au cours de la réunion du comité de politique monétaire tenu au mois de mars 2020 en vue de contrer les effets néfastes de la pandémie du coronavirus sur les économies de la Cemac. La Beac annonçait à ce propos une « augmentation des ressources mises à la disposition des banques, afin de permettre à celles-ci de maintenir et d’accroître les possibilités de financement des entreprises pour soutenir l’activité économique ».

Rappelons qu’au cours du mois de mars de cette année, les Etats de la Cemac ont récupéré plus de 262 milliards en émettant des titres publics. Le programme d’assouplissement de la Beac devrait donc rendre le marché plus attractif, et peut-être, augmenter la taille des ambitions des Etats.

Lire aussi :  Le Cameroun lève avec succès 25 milliards de F CFA sur le marché des titres de la Beac

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page