Non classé

La Chine prospecte pour la reconstruction de la Sonara

Un groupe d’investisseurs séjourne au pays du 13 au 22 juin. En marge de la rencontre qui se tient ce jeudi 20 juin 2019 à la Chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage et des forêts (Capef), une séance de travail a eu lieu entre les hôtes chinois et les membres de la Capef.

Une délégation d’hommes d’affaires de l’Empire du milieu en séjour au Cameroun du 13 au 22 juin fait les yeux doux au Cameroun pour la réhabilitation des quatre unités de la Société nationale de raffinage, rasées par les flammes le 31 mai 2019. En séance de travail avec les membres de la Chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage, des pêches et des forêts (Capef), ce groupe d’investisseurs conduit par Liu Bingjun, vice-président en charge de la coopération internationale de Shandong China Investment Taihua Group, a abordé la question de la reconstruction de la Sonara. Dans le secteur du BTP, les Chinois proposent des solutions pour la fabrication des matériaux de construction.  Outre la rencontre avec les entrepreneurs à la Capef,  plusieurs audiences et rencontres avec les officiels camerounais sont prévues.


>> Lire aussi – Sinistre : 12 mois de travaux pour réhabiliter la Sonara


Suite à cet incendie, le gouvernement s’était mobilisé  précisant que la Sonara va recruter dans les plus brefs délais un cabinet d’expertise pour établir un diagnostic et proposer un schéma de réhabilitation. « Nous pensons que les travaux devraient s’étendre sur une douzaine de mois », a indiqué Gaston Eloundou Essomba lors d’une conférence de presse, le 2 juin.

 Une douzaine de mois de travaux

Mais l’activité de la Sonara se poursuit, puisque l’entreprise se livre également au trading et compte participer aux importations de carburant, dont les premiers navires ont accosté ce 4 juin au quai de la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP), à Douala. Une activité qu’elle connaît bien : l’année dernière, l’État lui a concédé de gré à gré tous les achats des hydrocarbures consécutivement à l’arrêt technique de ses installations pendant huit mois, durant des travaux d’extension et de modernisation de la raffinerie. La Sonara a réalisé un chiffre d’affaires de 1 090,6 millions de dollars en 2018. Elle couvre traditionnellement 80 % des besoins du pays en produits pétroliers, le reste étant comblé par les traders qui répondent généralement à des appels d’offres.

 

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!