Chargement des breaking news...
Banques et Finances

La CIMA organise un colloque international pour rapprocher les compagnies d'assurances et le marché financier de la CEMAC

Organisée en partenariat avec Financia Capital et le Cabinet Bridge Consulting & Partners, cette conférence entend inciter les assureurs à placer l'épargne collectée dans le cadre de leurs activités sur le marché financier de la Cemac, afin de participer au développement des économies de la région.

Publiée jeudi 14 septembre 2023 à 14:29:56Modifiée jeudi 14 septembre 2023 à 15:50:55Temps de lecture 5 minPar Mairamou Abdou

Siège CIMA

La Conférence interafricaine des marchés d’assurances (Cima) en partenariat avec Financia Capital et le Cabinet Bridge Consulting & Partners organisent du 17 au 18 octobre 2023 à Douala un colloque International des Assurances sur le thème “Assurances et marchés Financiers”. Plateforme d’échanges entre professionnels des assurances et institutions internationales d’assurance, ce séminaire entend répondre aux problématiques liées au secteur des assurances en Afrique, car le constat est clair que les compagnies d'assurances participent très faiblement aux opérations de marché à la différence des établissements bancaires très actifs mais dont les capacités d'interventions pourraient se buter aux contraintes prudentielles visant à limiter leur exposition. Pour relever la pente, les organisateurs souhaitent inciter les assureurs à placer l'épargne collectée dans le cadre de leurs activités sur le marché financier de la Cemac, afin de participer au développement des économies de la région.

Pour ce faire, des rencontres B to B seront organisées à l’effet de sensibiliser l'ensemble des sociétés membres de la Cima sur les avantages des marchés financiers par rapport aux nécessités réglementaires assurancielles.

Lire aussi : Assurances : le groupe SanlamAllianz contrôle désormais 42,3% du marché camerounais

Durant les deux jours de travaux, la nouvelle réglementation du marché financier ainsi que des outils de placement pour les compagnies d'assurances seront dévoilés au grand public constitué entre autres de 150 acteurs du marché financier de la Cemac. Parmi lesquels les régulateurs du marché financier de la zone Cima ; les responsables des compagnies d'assurance, sociétés de bourses, de gestion d'actifs, de courtages d'assurance ; experts des marchés de capitaux ; associations professionnelles du secteur financier.

Lire aussi : Coopération : l’Organisation des autorités africaines de contrôle des assurances construira son siège au Cameroun

Reconnu comme un « outil financier de référence » qui permet de « dissiper, voire atténuer, les impacts négatifs des chocs inattendus », le secteur de l’assurance est désormais considéré comme un vecteur de croissance et permet d’accroître « la résilience des économies locales et des ménages ». Toutefois, ce secteur est réparti de manière « inéquitable » sur l’ensemble du continent, s’indigne le cabinet de conseil McKinsey dans une étude du réalisée en décembre 2020, portant sur l’assurance en Afrique. Évalué « à environ 68 milliards de dollars en termes de primes (GWP) », le secteur des assurances reste « très disparates en termes de taille, de composition, de croissance et de degré de la consolidation, avec 91 % des primes concentrées dans dix pays seulement ». L’étude ajoute que le principal marché africain est celui de l’Afrique du Sud, qui concentre « 70 % du total de ces primes ».

Lire aussi : Gabon: la Direction nationale des assurances suspend l’agrément de 11 courtiers d’assurance

En effet, l’innovation numérique pourrait devenir un moyen de conquête de nouveaux marchés pour les activités assurantielles, grâce à la digitalisation et à la Tech. Grâce à ce facteur, les compagnies camerounaises d’assurance ont réalisé en 2022 un chiffre d’affaires en nette progression, malgré le faible taux de pénétration de l’assurance dans le pays (1 %). Ainsi, cet indicateur s’est situé à 253,1 milliards de Fcfa contre 229,8 milliards de Fcfa en 2021 (+ 10,12 %). Pour assurer ce développement, les investissements dans la digitalisation sont essentiels pour booster le secteur.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner