A la UneBanques et Finances

La COBAC veut une supervision plus efficace des établissements de crédit

La Commission bancaire de l’Afrique centrale a lancé à cet effet un appel d’offres pour sélectionner deux experts devant effectuer la mise en place de nouveaux systèmes de détection précoce des défaillances des banques et micro finances en zone Cemac..

La Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) a lancé une sollicitation de manifestation d’intérêt pour recruter deux experts en supervision des secteurs bancaire et de la micro finance dans la zone Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad). Ces experts doivent procéder à la mise en place de deux systèmes distincts de détection précoce des défaillances financières et managériales des établissements de crédit et de micro finance. Dans le détail, l’expert en supervision des secteurs bancaire et de la micro finance seront chargés de faire évoluer le système actuel d’indicateurs de surveillance et d’alerte, construits à partir des états déclaratifs (états financiers et états prudentiels) et l’outil de notation des établissements de crédit, selon l’approche de la supervision basée sur les risques.


>> Lire aussi –Finances: les microfinances préoccupent l’Etat

Ils travailleront également  en étroite collaboration en vue de l’élaboration de deux cahiers de charges distincts des systèmes d’alerte précoce Sysco-EC et Sysco-EMF pour le développement du futur outil automatisé de critères de notation et des indicateurs de surveillance. La Cobac précise que chacun des consultants doit faire preuve d’une bonne connaissance dans son domaine notamment, pour le 1er, en supervision des établissements de crédit et pour le second, en micro finance. Ils doivent être des experts de haut niveau du secteur des finances ayant un diplôme minimum de niveau équivalent à Bac + 5 ou Master 2 en banque, audit, finance, comptabilité/gestion orientée sur les métiers du contrôle avec une spécialisation en banque pour le premier et dans le domaine de la micro finance pour le second.


>> Lire aussi –La Cobac place sous administration provisoire la microfinance Afib SA

Ils doivent avoir une bonne connaissance des problématiques relatives à la supervision bancaire et la supervision de la micro finance de la Cemac et posséder au moins dix années d’expérience avérée au niveau national et/ou international dans le domaine visé par la mission. Les manifestations d’intérêt rédigées en français doivent être déposées au siège de la Cobac à Libreville, au Gabon, ou envoyées par courrier électronique au plus tard le 20 novembre 2019. La durée de la mission est estimée à trois mois et la date prévue pour le démarrage est pour décembre 2019.

Articles Liés