CentreEchos des régions
A la Une

La communauté urbaine de Yaoundé veut doubler le recouvrement de ses recettes non fiscales

C’est l’objet d’un appel à manifestation que vient de lancer le maire de la ville de Yaoundé, Luc Messi Atangana.

Le Maire de la ville de Yaoundé, Luc Messi Atangana, vient de rendre public un appel à manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un cabinet spécialisé en vue de la réalisation d’une étude d’optimisation des recettes non fiscales de la Communauté urbaine de Yaoundé (CUY). Pour ce faire, la CUY recherche un bureau d’études installé au Cameroun justifiant des expériences dans le domaine de la mobilisation des ressources propres dans les Collectivités territoriales décentralisées (CTD). De plus, il devra justifier de capacités administratives, techniques et financières requises.

Lire aussi : Lutte contre les inondations: Le Projet complémentaire d’assainissement de la ville de Yaoundé démarre en 2023

Les entreprises désireuses de soumissionner à cet appel d’offres devront déposer leurs dossiers au plus tard le 11 août prochain à l’Hôtel de ville de Yaoundé. Pour la suite du processus. Notons ici que le choix du bureau devant réaliser cette étude se fera sur la base de quatre critères d’évaluation : les offres administratives et l’offre technique (personnel d’encadrement et références de l’entreprise). Cette décision naît du fait que « la Communauté urbaine de Yaoundé connaît cette difficulté de mobilisation des recettes non fiscales et ce, en dépit de son potentiel économique avéré », peut-on lire dans l’avis à manifestation.

De plus « il apparaît que sur certaines recettes qu’elle prélève directement, notamment les droits de place, les droits de parking, la taxe de stationnement, le droit sur les permis de bâtir, taxe d’abattage, etc, la CUY maîtrise peu son assiette d’imposition. Ce qui implique qu’elle n’est pas en mesure de garantir que les recettes collectées annuellement, correspondent à leur potentiel réel ou si elles sont sous exploitées », poursuit le communiqué.

Lire aussi : L’entreprise Ombx Corporation va réaliser les travaux d’aménagement du Carrefour Tropicana à hauteur de 50 millions

Cette décision du Super Maire de Yaoundé, n’est pas anodine. En effet, à l’échelle nationale, le gouvernement lui aussi peine à recouvrer totalement l’ensemble des recettes non fiscales. Selon les informations du ministère des Finances (Minfi), en 2021, le Trésor public a pu recouvrer 160 milliards FCFA sur un potentiel de 643,9 milliards FCFA, soit un gap de 483,9 milliards FCFA pour cet exercice. Ceci sur des objectifs de départ de 187,4 milliards de FCFA. Rappelons que pour l’exercice 2021, la Communauté urbaine indique avoir collecté 2,7 milliards de FCFA de recettes non fiscales. Soit un peu moins de 700 millions issus de la vente tickets dans les marchés, 650 millions pour les permis de bâtir et 437 millions au titre des taxes communales indirectes.

Lire aussi : Ramassage des ordures : Hysacam et la Communauté Urbaine de Yaoundé se marchent dessus

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page