A la UneFilières

La construction de l’Agropole de production de viande bovine bloquée

Les travaux de construction des infrastructures d’élevage d’une valeur d’environ de 4 milliards FCFA, sont en arrêt depuis début 2018.

Le programme Agropoles, dont les activités ont démarré en 2013, se targuait d’être parmi les rares projets orientés vers la production des biens et des services, à envergure nationale, et financé à 100% par le budget d’investissement public (BIP). Quelques années après, les 74 bénéficiaires de l’agropole de production de viande bovine de Meiganga dans la région de l’Adamaoua ne voient toujours rien de concret. Pis, les travaux de construction des infrastructures d’élevage pour cet agropole du Programme d’urgence triennal (PLANUT) sont en arrêt depuis 2018.


>> Lire aussi –Agriculture: où en est-on des programmes agropoles?

« Berni Construction est sur le terrain en train de travailler timidement. Ils ont décidé de finir les travaux même s’ils vont perdre de l’argent. Et c’est quand même l’entreprise de Nana Bouba qui est en même temps un patriarche du Mbéré. Nous, les éleveurs, attendons beaucoup de ce projet. S’il tombe, ce serait très mauvais. Nous appelons le gouvernement à l’aide. C’est un projet du Planut qui est arrivé à échéance », confie un bénéficiaire du projet au trihebdomadaire L’œil du Sahel.

Selon un rapport que ce journal cite, l’avancement par lot et par site est loin d’être des plus élogieux. Les travaux ne sont réalisés qu’à 18,69% à ce jour. Cette situation, apprend-on, est due au manque de ressources financières nécessaires pour la poursuite du chantier. Pourtant, le projet aurait dû être actuellement une grande fierté pour les éleveurs du Mbéré, un département situé dans la région de l’Adamaoua avec pour  chef-lieu Meiganga.

D’un montant de 3,99 milliards de FCFA, l’agropole de production de la viande bovine de Meiganga doit se construire grâce à une contribution de l’Etat à hauteur de 1,5 milliard de FCFA et un apport de l’agropole fixé à 2,49 milliards de FCFA. Le journal précise que les 74 bénéficiaires du projet agropole sont déboussolés, et attendent des mesures urgentes des autorités pour l’achèvement de cet ouvrage agro-industriel.

Articles Liés